Accès rapide :

Egypte - Condamnation de militants libéraux (23 décembre 2013)

La France a pris connaissance des condamnations à de lourdes peines de prison prononcées en première instance contre trois défenseurs des droits de l’Homme : Ahmed Maher, Ahmed Douma et Mohamed Adel. Ces condamnations font suite aux arrestations effectuées, y compris dans les locaux d’une association des droits de l’Homme, par les forces de l’ordre sur le fondement de la nouvelle loi sur les manifestations adoptée le 24 novembre.

La France partage les préoccupations exprimées par le secrétaire général des Nations unies et la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme au sujet de cette loi. Les condamnations prononcées hier confirment ces préoccupations.

La France appelle au respect des engagements pris par les autorités égyptiennes dans le cadre de la feuille de route et sur le plan international en matière de libertés publiques notamment au regard de la liberté d’expression et d‘opinion et la liberté de manifester pacifiquement dans le respect des nécessités de sécurité publique.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014