Relations bilatérales

Présentation

Relations politiques

La délégation de la Barbade, conduite par le Premier ministre, a participé à la COP 21 qui s’est déroulée au Bourget du 30 novembre au 12 décembre 2015. Cet événement a permis de manifester notre engagement commun dans la lutte contre le réchauffement climatique. La Barbade, comme la plupart de ses voisins dans les Caraïbes est un des premiers pays au monde à avoir ratifié l’accord de Paris.

Relations économiques

Les énergies renouvelables (géothermie, éolienne, solaire), l’environnement (eaux et déchets), et la construction d’infrastructures (routes, constructions anti-sismiques et anti-cycloniques) sont autant de secteurs qui présentent de réelles opportunités pour les entreprises françaises

http://www.tresor.economie.gouv.fr/File/434621

Coopération culturelle, scientifique et technique

Autre pays de l’OECO, avec Sainte-Lucie, à être membre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et à maintenir vivante la pratique du créole, la Dominique cultive son attachement au français. Les échanges culturels et en matière d’éducation avec la France et particulièrement les collectivités françaises des Amériques sont appelés à se développer. L’Alliance française de Roseau accueille 94 élèves (2015).

Dans le cadre de projets financés sur les fonds INTERREG, le CIRAD coopère avec les autorités dominiquaises pour réduire les effets de la maladie des raies noires qui affecte les producteurs de bananes des Caraïbes et prévenir le déclenchement comme l’extension de cette épidémie.

Autres types de coopération

La France coordonne son action à travers l’agence de développement (AFD). Elle soutient actuellement le projet de recherche et l’exploitation de ressources d’énergie géothermique :

•depuis 2008, 4 M€ d’euros en subventions ont été engagés par l’AFD et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) pour financer les forages exploratoires à l’installation d’une unité de production géothermique à la Dominique.
•à la suite du succès de la campagne d’exploration, l’AFD a octroyé un prêt bonifié de 6,5 M€ à l’Etat de la Dominique pour financer un premier puits de production et tester le comportement de la ressource en phase d’exploitation. Ce prêt est accompagné d’une subvention de 2 M€ de la Facilité d’Investissement pour les Caraïbes (CIF) de l’UE. Cette subvention, gérée par l’AFD, contribuera à la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel favorable à l’exploitation durable de la ressource géothermique et des études techniques nécessaires à la construction des centrales.

Ce projet bénéficie également de financements INTERREG et d’interventions des régions Guadeloupe et Martinique. Il devrait permettre à la Dominique de disposer d’une capacité installée de 55 à 60 MW et d’exporter de l’électricité vers la France d’outre-mer.

MIse à jour : 10.05.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE