Accès rapide :

Présentation

  • Ambassadeur de France en Colombie : Jean-Marc Laforêt (octobre 2013)
  • Ambassadeur de Colombie en France : Federico Rengifo Vélez (novembre 2013)

Relations politiques

Les relations entre la France et la Colombie s’inscrivent dans une dynamique de renforcement. Les contacts de haut niveau sont réguliers. Quelques mois après son investiture, le Président Santos s’est rendu à Paris en janvier 2011. Réélu en juin 2014, M. Santos s’est de nouveau rendu en visite officielle en France les 26 et 27 janvier 2015. La rencontre entre les deux Présidents a notamment permis de lancer un Comité stratégique franco-colombien, qui est composé d’éminentes personnalités françaises et colombiennes de différents horizons (entreprises, culture, universitaires, société civile) et qui a vocation à renforcer la relation bilatérale. M. Santos avait préalablement été reçu à Paris, par le Président Hollande, le 7 novembre 2014 pour un déjeuner de travail consacré au processus de paix en Colombie. Les entretiens bilatéraux entre membres de gouvernement sont réguliers. Dans le prolongement de la visite officielle du Président Santos à Paris, le Premier ministre Manuel Valls s’est rendu à Bogota le 25 juin 2015, permettant la signature de dix-sept accords bilatéraux (Année 2017 France-Colombie, convention fiscale, prêt « Climat » de 275 M€ de l’AFD, accords universitaires –dont la création d’un Observatoire international de sortie de la violence-, coopération décentralisée, accord vacances-travail, etc.). La Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, Mme Annick Girardin, se rend à Medellin en octobre 2015 (inauguration du Lycée français, rencontre avec la communauté française, etc.).

Relations économiques

http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/colombie

Les échanges commerciaux entre la France et la Colombie ont triplé entre 2004 (490 M€) et 2013 (1,582 Md€). La France enregistre un excédent commercial depuis 2006 qui fluctue au gré des livraisons aéronautiques à la compagnie Avianca (Airbus et désormais ATR). En 2014, la baisse des importations françaises (-33%), principale cause de la diminution du volume global de nos échanges (1,35Md€ contre 1,59Md€ en 2013), permet une nette augmentation de notre excédent (619 M€ contre 525M€ en 2013).

Nos exportations sont principalement constituées de matériel de transport (56%), de produits pharmaceutiques (9,5%), et de produits chimiques ou cosmétiques (8,5%) alors que les produits que nous importons sont de la houille (43%), du pétrole brut (12%), puis des produits agricoles (21%). La perspective des exportations françaises reste dynamique, avec la signature en avril 2015 d’un contrat pour l’achat (10,6Md$) par la compagnie nationale Avianca de 100 nouveaux Airbus (type A320 Neo).

Au niveau mondial, la Colombie représentait en 2014 le 17ème excédent commercial français et la 3ème plus forte augmentation des exportations françaises depuis 2005 (+259%) derrière l’Indonésie et les Philippines (parmi les pays dont les exportations françaises atteignent au moins 100M€ en 2014).

En Amérique du Sud, la Colombie est en 2014 la 2ème destination des exportations françaises derrière le Brésil (12% désormais contre 6,5% en 2005), le 2ème plus fort excédent commercial français derrière le Brésil (28,5% de l’excédent total) et la plus forte augmentation des exportations françaises depuis 2010 (+67%). Notre pays est par ailleurs le 2ème fournisseur de la Colombie au sein de l’Union Européenne, après l’Allemagne (3,6% de participation).

L’AFD inscrit ses activités en Colombie depuis fin 2009 dans le cadre d’un mandat dessiné pour un pays émergent : l’appui à une « croissance verte et solidaire ». L’agence AFD de Bogota s’est dotée d’une stratégie d’intervention 2014-2018 qui décline trois objectifs thématiques : i) favoriser la convergence et le développement durable des territoires, ii) promouvoir les politiques d’atténuation et d’adaptation au changement climatique, et iii) accompagner les politiques de cohésion sociale y compris de réduction des inégalités. Cette stratégie précise également deux objectifs transversaux que sont la contribution à la diplomatie économique et aux engagements de la France sur le climat. A ce jour, environ un milliard deux cents millions d’euros d’engagements ont été réalisés sous forme de sept prêts. Parmi ces prêts, un premier financement de 300 MUSD a été signé fin juin lors de la visite du premier ministre français en Colombie. Pour l’AFD et pour la France, cet engagement permet d’afficher l’année de la COP21 un financement conséquent sur le climat à un pays émergent volontariste en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre, très vulnérable face au changement climatique, qui cherche à intégrer le climat dans l’ensemble de ses politiques publiques et qui constitue un allié de la France dans les négociations internationales.

(http://www.afd.fr/home/pays/amerique-latine-et-caraibes/alc/colombie/projets-colombie)

En termes d’IDE, la France se situe parmi les cinq premiers investisseurs en Colombie avec environ 150 filiales françaises présentes dans le pays. La France est également le premier employeur étranger en Colombie (100 000 emplois directs).

Coopération culturelle, scientifique et technique

La Colombie entretient avec la France des relations anciennes et très vivantes, en particulier dans le domaine de la recherche et de la mobilité étudiante. La France est le 3e pays de destination des étudiants colombiens après les Etats-Unis et l’Espagne avec près de 3000 étudiants inscrits dans les institutions d’enseignement supérieur en 2011-2012. La Colombie est aussi le 2e pays d’Amérique latine le plus représenté en France, derrière le Brésil. De nombreuses conventions universitaires et la signature en 2011 d’une convention de reconnaissance mutuelle des diplômes favorisent la mobilité étudiante et les rapprochements dans le domaine de la recherche scientifique. Avec plus de 26.000 élèves en 2012 et un réseau de 12 établissements, l’Alliance Française de Colombie occupe une des premières places mondiales. Dans le domaine culturel, la Colombie est régulièrement à l’honneur de plusieurs festivals cinématographiques consacrés à l’Amérique latine, à Biarritz, à Nantes et à Amiens. Le lancement d’une saison culturelle croisée doit venir illustrer en 2017 la densité de cette relation culturelle.

Sur le plan institutionnel, notre coopération technique en matière de lutte contre le trafic de drogue est importante, notamment au travers du Ministère de l’intérieur et du CIFAD (Centre interministériel de formation anti-drogue).

Dans le cadre du processus de sortie de crise, la coopération française s’attache à appuyer la mise en œuvre de la loi sur la réparation due aux victimes et sur la restitution des terres et travaille en particulier avec la Mission d’appui au processus de paix (MAPP) et le Centre national pour la mémoire historique. La France soutient également les programmes du HCR (Haut-Commissariat pour les Réfugiés) en Colombie. Parmi les nombreuses thématiques des droits de l’homme, deux d’entre elles (aide aux populations déplacées et lutte contre les mines antipersonnel) font l’objet d’un suivi attentif.

Un prix franco-allemand des droits de l’homme « Antonio Nariño » a été créé en 2011. Pour la troisième année consécutive, les lauréats, membres d’ONG militant en faveur des droits de l’Homme et de la justice due aux victimes du conflit, ont été reçus en 2013 en France et en Allemagne.

Le FFEM (Fonds Français pour l’Environnement Mondial) développe une coopération en matière d’écotourisme, d’artisanat et de mise en place de crédits carbone.

Mise à jour : 23.09.15

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016