Chypre - Q&R - Extrait du point de presse (26 juin 2017)

Q - Craignez- vous une remontée de tensions entre la Grèce et la Turquie si les négociations chypriotes n’aboutissent pas. Quel rôle joue Paris pour essayer de conclure un accord ?

R - Pour évoquer la situation sur l’île, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, et Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, reçoivent aujourd’hui le ministre chypriote des affaires étrangères, Ioannis Kassoulides.

En tant que membre du conseil de sécurité des Nations unies, la France soutient de façon constante le processus de négociation en vue d’une réunification. Alors que les discussions reprennent, elle encourage les dirigeants des deux communautés à trouver un règlement conforme aux paramètres onusiens et compatibles avec l’acquis communautaire.

La question de la sécurité sera au cœur de la conférence qui s’ouvrira à Genève le 28 juin. Il appartiendra à tous les acteurs concernés d’œuvrer en faveur d’une solution qui réponde au désir commun des Chypriotes de retrouver une île unifiée et en paix.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE