Cameroun - Q&R - Extrait du point de presse du 25 avril 2017

Q - Le correspondant de RFI au Cameroun, M. Abba, vient d’être condamné à 10 ans de prison. Quelle est votre réaction ?

R - La France a appris avec préoccupation la condamnation le 24 avril 2017 par le tribunal militaire de Yaoundé de M. Ahmed Abba, correspondant de RFI au Cameroun.

Les avocats de M. Ahmed Abba ont fait savoir qu’ils allaient faire appel de cette décision. Nous espérons que la suite de la procédure permettra à M. Ahmed Abba de recouvrer rapidement la liberté, alors qu’il a déjà passé 21 mois en prison.

La France réitère son attachement au respect des libertés fondamentales, dont la liberté de la presse, raison pour laquelle nous sommes pleinement engagés en faveur de leur protection partout dans le monde.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE