Accès rapide :

Burundi - Situation et visite du secrétaire général des Nations unies (23 février 2016)

La France est très préoccupée par les violations des droits de l’Homme et les actes de violence au Burundi, dans la capitale comme en province.

Elle condamne les attaques à la grenade qui frappent presque chaque jour la population civile de Bujumbura.

Nous saluons l’engagement du secrétaire général des Nations unies qui s’est rendu sur place le 23 février, ainsi que les annonces faites à cette occasion par le président Pierre Nkurunziza dans le sens du dialogue et des mesures de confiance. La France restera attentive à ce que ces engagements soient pleinement tenus et rapidement suivis d’effets concrets.

La France soutient les efforts de l’Union africaine et souhaite que la mission des chefs d’Etat (Afrique du Sud, Ethiopie, Gabon, Mauritanie et Sénégal) au Burundi les 25 et 26 février contribue à renforcer la dynamique d’un processus politique reposant sur le dialogue.

Nous sommes mobilisés pour accompagner les efforts de dialogue, notamment au sein du conseil de sécurité des Nations unies, dans le cadre de la Constitution burundaise et de l’accord d’Arusha.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016