Accès rapide :

Burundi - Poursuite des violences (23 mars 2016)

La France condamne la poursuite des violences au Burundi.

Alors que la région et la communauté internationale poursuivent leur mobilisation pour la résolution de la crise, tous les acteurs burundais doivent s’engager sans délai sur la voie d’un règlement politique.

La France rappelle son soutien à la facilitation menée par l’ancien président tanzanien, Benjamin Mkapaet et salue la mission qu’il vient d’effectuer dans la région. Nous continuons de mobiliser nos partenaires à cette fin, notamment au conseil de sécurité des Nations unies.

Il est impératif que l’ensemble des parties burundaises renoncent à l’usage de la violence sur le terrain. Les violations des droits de l’Homme, les assassinats, les attaques armées doivent cesser, afin de permettre la reprise du dialogue.

Les débats du conseil des droits de l’Homme, qui se sont tenus le 22 mars sur le Burundi, ont montré l’unité de la communauté internationale.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016