Communiqué conjoint à l’occasion de la visite officielle de son excellence monsieur Roch Marc Christian Kabore, président du Faso, en France (Paris, le 14 avril 2017)

1. A l’invitation de Monsieur François Hollande, Président de la République française, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré , Président du Faso, a effectué une visite officielle en France, les 13 et 14 avril 2017.

2. Les deux Chefs d’État ont eu des entretiens sur les sujets de coopération bilatérale et sur des questions d’ordre régional et international. Le Président du Faso a par ailleurs rencontré Monsieur Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense de la République française.

3. Sur le plan bilatéral, les Présidents Hollande et Kaboré se sont félicités de l’excellente qualité des relations de coopération entre la République française et le Burkina Faso, et réitéré leur volonté d’œuvrer à leur consolidation et à leur diversification. Ils se sont également réjouis de la convergence de leurs vues sur de nombreuses questions d’intérêt commun.

4. Le Président de la République française a salué l’exemplarité du renouveau démocratique burkinabè et rappelé la volonté de la France de l’accompagner en renforçant une coopération déjà dense. A cet égard, la France s’engage à rester un partenaire bilatéral de premier ordre du Burkina, avec un engagement de 461 millions d’euros entre 2016 et 2020, particulièrement dans les secteurs de l’éducation, du développement durable, de la lutte contre le changement climatique et de l’agro-écologie. La coopération décentralisée entre les deux pays, l’une des plus dynamiques au monde, restera un des principaux axes des relations bilatérales.

5. Le Président du Faso a salué la mobilisation des partenaires au développement, notamment de la France, lors de la Conférence sur le financement du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) tenue à Paris les 7 et 8 décembre 2016.

6. Les Présidents français et burkinabè ont condamné le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations et exprimé leur solidarité à l’égard des victimes. Ils ont souligné la qualité de la coopération franco-burkinabè dans la lutte contre le terrorisme et réitéré leur engagement à œuvrer à son renforcement, y compris par des actions conjointes, telle que la récente opération tripartite « Panga » (Burkina Faso, France, Mali).

7. Le Président du Faso a saisi l’occasion pour renouveler à son Homologue français ses condoléances suite au décès, le 5 avril 2017, du Caporal Chef Julien BARBE.

8. Abordant la situation en Afrique de l’Ouest, les deux Chefs d’Etat ont appelé au renforcement de la réponse régionale des pays du Sahel au défi du terrorisme et de l’extrémisme violent et se sont félicités du lancement de la force conjointe du G5 Sahel dont l’un des piliers est la Force multinationale de sécurisation du Liptako Gourma.

9. Le Président Kaboré a plaidé pour l’adoption d’un mandat du Conseil de Sécurité pour l’action de cette force, tel que recommandé par le récent sommet des Chefs d’État et de gouvernement de Bamako. Le Président HOLLANDE a pour sa part souligné la nécessité d’un appui international effectif à cette force conjointe et indiqué que la France y prendra toute sa part, en lien étroit avec ses partenaires européens, l’Union africaine et l’Organisation des Nations Unies. L’action de la Force Barkhane s’inscrit déjà dans cette priorité.

10. Le Président Kaboré a salué l’engagement de la France à appuyer des programmes de développement dans la zone du G5 Sahel, notamment au Burkina Faso, le succès de la lutte contre l’insécurité étant tributaire de la satisfaction, sur la durée, des besoins économiques et sociaux des populations.

11. Les deux Chefs d’État ont souligné le lien entre paix, sécurité et développement et lancé un appel à la communauté internationale afin qu’elle intensifie ses appuis aux programmes de développement dans les pays du G5 Sahel.

12. Le Président Kaboré a exprimé sa reconnaissance au Président Hollande pour tous ses efforts en faveur de la sécurisation du Mali et de la région Sahélo-saharienne.

13. Les Présidents Hollande et Kaboré ont, par ailleurs, salué les récents progrès enregistrés dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali qui sont d’une grande importance pour la stabilisation de la région sahélienne.

14. Ils ont exprimé leur profonde préoccupation face à la persistance de nombreux foyers de tensions et de crises, notamment, en Libye, en Somalie, en République Démocratique du Congo, en République Centrafricaine et au Soudan du Sud.

15. Au terme de son séjour en terre française, le Président Roch Marc Christian Kaboré a exprimé sa satisfaction et sa gratitude au Président François Hollande, au Gouvernement et au Peuple français, pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

Fait à Paris, le 14 avril 2017

Informations complémentaires

PLAN DU SITE