Birmanie – Situation des Rohingyas (11 septembre 2017)

Q&R extrait du point de presse.

Q - Est-ce que la France a confiance dans la capacité des autorités du Myanmar à protéger la communauté Rohingya ?

R - Nous avons à plusieurs reprises exprimé notre vive préoccupation devant les violences et les déplacements forcés dont sont victimes les populations de l’Etat de l’Arakan, notamment appartenant à la communauté rohingya.

Nous appelons à la cessation de ces violences et demandons aux forces de sécurité birmanes d’assurer la protection des populations civiles et de leurs biens et de garantir le rétablissement d’un accès humanitaire sûr. Nous réitérons notre soutien à l’action des organisations humanitaires sur le terrain, qui dispensent aide et protection à toutes les populations civiles. Nous aidons des ONG françaises, en complément de la contribution volontaire française au haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Nous encourageons le gouvernement birman à trouver des solutions en faveur de la paix et de la réconciliation et relevons son engagement à mettre en oeuvre les recommandations de la commission consultative présidée par M. Kofi Annan. Nous l’appelons à agir en ce sens sans délais et avec détermination.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE