La France se mobilise pour venir en aide aux populations de l’Arakan (Birmanie)

La France participe à hauteur de 2,3 millions d’euros à l’effort international visant à répondre aux besoins humanitaires des populations de l’Arakan.

La France vient de décider d’accorder 300 000 euros pour faire face à l’urgence humanitaire dans la région de l’Arakan. Cette aide, qui vient en complément du soutien de la France aux ONG françaises sur le terrain, est destinée à répondre aux besoins des populations affectées par les violences et des déplacés internes.

La France intervient également à travers l’aide alimentaire aux populations de l’Arakan, qui, en 2017, s’élève 865000 euros.

La France a par ailleurs affecté une partie de sa contribution volontaire annuelle au Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) en soutien de ses actions au bénéfice des populations apatrides et déplacées dans l’Arakan, pour un montant de plus de 250 000 euros en 2017.

Enfin, la France apporte son soutien à l’accueil des populations Rohingyas réfugiées au Bangladesh à hauteur de 900000 euros en 2017 dont 300000 euros au titre de l’aide alimentaire programmée, via une contribution au programme alimentaire mondial (PAM).

Aide humanitaire de l’Union européenne

L’Union européenne, dont la France est le 2e contributeur net budgétaire, constitue l’un des acteurs majeurs de l’aide humanitaire en Birmanie.

Lors de sa visite en Birmanie le 15 mai dernier, le Commissaire européen à l’Aide humanitaire et à la gestion des crises Christos Stylanides a annoncé des financements à hauteur de 12 millions d’euros pour la Birmanie, dont 5,2 millions d’euros ont déjà été alloués pour apporter une aide sanitaire et alimentaire aux populations de l’Arakan. L’Union européenne apporte également une aide de 3,8 millions d’euros pour l’accueil des réfugiés Rohingyas au Bangladesh pour 2017.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE