Accès rapide :

L’Union européenne et la Biélorussie

Les relations entre l’UE et la Biélorussie sont liées à l’évolution de la situation intérieure biélorusse. Elles ont oscillé entre périodes où la fermeté de l’UE dominait la relation (gel depuis 1997 du processus de ratification de l’accord de partenariat et de coopération – APC - signé en 1995, adoption de sanctions dès 2004), et périodes d’intensification du dialogue, comme entre 2008 et 2010. Depuis la libération des derniers prisonniers politiques en août 2015, les relations UE-Biélorusse sont caractérisées par une volonté mutuelle d’ouverture.

A la suite de la libération en 2008 des derniers prisonniers politiques reconnus internationalement, l’UE avait réengagé de façon progressive et conditionnelle les contacts avec la Biélorussie à travers la suspension pour 6 mois des interdictions de visas pour les principaux officiels biélorusses (les autres mesures restrictives sont maintenues : gel des avoirs financiers ; suspension du Système de Préférence Généralisé ; non ratification de l’APC ; limitation des financements européens). En novembre 2010, la suspension des sanctions a été prolongée pour un an, avant que la répression de décembre 2010 n’entraîne la réapplication des sanctions et leur renforcement.

En 2015, à la suite de la libération des derniers prisonniers politiques, les sanctions ont été à nouveau suspendues. Le 15 février 2016, les interdictions de séjour et le gel des avoirs ont été levés. Sont maintenus l’embargo sur les exportations d’équipements militaires et de biens susceptibles d’être utilisés à des fins de répression interne, ainsi que les interdictions de séjour et le gel des avoirs de quatre individus faisant l’objet de sanctions au titre de leur implication dans des disparitions d’opposants politiques survenues en 1999-2000.

Ces derniers mois, les contacts de l’UE avec les autorités biélorusses se sont considérablement intensifiés, sur la base notamment 29 mesures « d’engagement critique » agréées en janvier 2015 par les Etats-membres de l’Union européenne. L’application des sanctions a été suspendue jusqu’au 29 février 2016.

Pour plus d’informations sur les sanctions : http://www.tresor.economie.gouv.fr/3755_bielorussie

Mise à jour : 08.03.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016