Accès rapide :

Bahreïn (Q&R- Extrait du point de presse du 2 août 2013)

Q : Les États-Unis, la Grande Bretagne et l’Allemagne ont condamné ce jour, l’attentat survenu à Bahreïn le 18 juillet dernier, mais pas la France. Quel est votre commentaire sur les attentats qui visent les agents de l’ordre et les hommes politiques dans ce petit royaume ?

(A propos de la réunion du Parlement de Bahreïn dimanche dernier) : quel est votre commentaire ?


Nous avons noté les derniers actes de violences intervenues ces dernières semaines dont certains ont conduit à la mort d’un policier le 6 juillet, ce que nous déplorons.

Nous réaffirmons notre condamnation de la violence d’où qu’elle vienne ainsi que celle du terrorisme.

Nous appelons les autorités bahreïniennes à garantir les libertés publiques et notamment la liberté d’expression et celle de manifester pacifiquement, auxquelles nous sommes attachés.

La poursuite du dialogue national doit favoriser l’apaisement et permettre de trouver une solution qui réponde aux aspirations de l’ensemble des Bahreïniens.


Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014