Triangle de Weimar

À la Une

Présentation

La création en 1991 du triangle de Weimar par MM. R. Dumas, H-D Genscher et K. Skubiszewski, répondait à l’idée que la France, l’Allemagne et la Pologne partageaient fondamentalement une vision commune du devenir de l’Europe et que la réconciliation des sociétés constituait le préalable d’une action concertée au sein de celle-ci. D’abord enceinte privilégiée ayant vocation à appuyer la réconciliation germano-polonaise, inspirée de l’expérience franco-allemande, l’adhésion polonaise à l’Union européenne en 2004 a fait évoluer le format vers une enceinte de concertation en amont des négociations européennes.

Le triangle Weimar a été convoqué de manière informelle lors de la crise ukrainienne, lorsque les trois ministres Fabius, Steinmeier et Sikorski se sont déplacés à Kiev le 20 février 2014 pour négocier une solution de sortie de crise entre le président Ianoukovitch et l’opposition. La signature d’un accord a permis de mettre fin aux violences et d’enclencher la transition politique.

Rencontres

Le dernier Sommet du Triangle de Weimar (Président de la République, chancelière fédérale allemande et président de la République de Pologne) s’est tenu à Varsovie le 7 février 2011, à l’occasion du vingtième anniversaire du format Weimar.

Au niveau des ministres des Affaires étrangères, la dernière rencontre en format Weimar a eu lieu à Kiev, le 14 septembre 2016. Leur précédente rencontre en Allemagne a été l’occasion de célébrer le vingt-cinquième anniversaire du triangle (Weimar, 28 août 2016) et d’ouvrir la conférence annuelle des ambassadeurs allemands (Berlin, 29 août 2016).

La dernière rencontre des secrétaires d’État aux Affaires européennes s’est tenue à Varsovie, les 13 et 14 juin 2016, et a été précédée de rencontres à Paris (30 septembre 2015) et en Hesse (26 et 27 septembre 2014).

Les échanges sont également nombreux entre ministres et entre parlementaires :

Au niveau ministériel, des rencontres régulières ont lieu depuis la création du triangle de Weimar. La dernière réunion des ministres de l’Agriculture s’est tenue en en octobre 2016 au Mans, celle des ministres des finances en février 2017 à Paris. Ces rencontres entre ministres du triangle de Weimar montrent l’intérêt de ce format pour défendre une position commune au plan européen dans des domaines plus spécialisés.

Les parlementaires se rencontrent également en format Weimar : le Président du Sénat, M. Gérard Larcher, le Président du Bundesrat allemand M. Stanislaw Tillich et le Président du Sénat de Pologne, M. Stanisław Karczewski se sont ainsi rencontrés pour la dernière fois le 21 octobre 2016 à Berne.

Réalisations

Des coopérations concrètes ont été mises en place dans un grand nombre de domaines.

Affaires étrangères : A la suite du Sommet de Mettlach, en décembre 2006, un module de formation commun à l’attention de jeunes diplomates allemands, français et polonais a été mis en place.

Politique de sécurité et de défense commune : Le triangle de Weimar a obtenu des résultats intéressants dans le domaine de la défense. En décembre 2010, une lettre a été envoyée par les ministres des Affaires étrangères et de la défense des trois pays pour inviter Mme Ashton à faire des propositions en vue d’une relance de l’Europe de la défense. Sur le fondement de ces propositions, une nouvelle initiative a rassemblé en septembre 2011 les ministres des Affaires étrangères des trois pays ainsi que ceux de l’Italie et de l’Espagne pour poursuivre cet approfondissement, qui a conduit notamment à la création d’un centre d’opération et de planification, activé pour la Corne de l’Afrique le 23 janvier 2012 par le Conseil de l’Union européenne. Une nouvelle rencontre en format « Weimar plus » rassemblant les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des cinq pays s’est tenue le 15 novembre 2012. Les ministres des Affaires étrangères et de la défense ont envoyé en avril 2015 une lettre à la nouvelle Haute Représentante, Mme Federica Mogherini, dont l’objet était d’élever le niveau d’ambition du Conseil européen de juin 2015, sur les questions de PSDC.

Coopération universitaire : La coopération universitaire franco-germano-polonaise bénéficie d’un point d’appui avec l’Université européenne de la Viadrina, à Francfort-sur-l’Oder, à la frontière germano-polonaise. La France met à disposition de l’université deux enseignants-chercheurs. Le master trinational d’études européennes « Europa », inauguré en 2031, permet aux étudiants d’effectuer des mobilités d’un semestre alternativement dans les universités d’Opole (Pologne), de Mayence et de Dijon. 30 000 échanges d’étudiants ont été organisés depuis 15 ans par l’OFAJ et l’Office germano-polonais pour la jeunesse.

Recherche : La Fondation Genshagen, située près de Berlin, qui était initialement un centre franco-allemand, associe désormais la Pologne et conduit des projets de recherche trilatéraux. Par ailleurs, le Centre Marc-Bloch de Berlin et le Centre de civilisation française de Varsovie organisent régulièrement des colloques au format Weimar dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Culture : Depuis 2006, un prix Adam Mickiewicz est remis chaque année par le Comité pour la promotion de la coopération franco-germano-polonaise à des institutions ou des personnalités qui ont contribué aux relations entre les trois pays. Dans le secteur audiovisuel, la coopération s’est concrétisée le 19 février 2014, par la signature d’un accord de coopération entre la chaine franco-allemande Arte et la télévision polonaise TVP (chaîne Kultura).

Coopération décentralisée : Le réseau Eurocités a permis le montage de nombreux projets européens entre les trois partenaires du triangle de Weimar : INTERREG, ESPON, Leonardo, Jeunesse en action, etc. Dans le cadre d’INTERREG, il existe des coopérations interrégionales du triangle de Weimar (Hauts-de-France, Rhénanie-Du-Nord-Westphalie et Silésie ; Île-de-France, Brandebourg et Mazovie.)

Infographie : qu’est-ce que le triangle de Weimar ?

Mise à jour : 15.05.17

Informations complémentaires

PLAN DU SITE