Accès rapide :

Algérie

Brève

Séminaire de travail à Blida - Participation Jean-Louis Levet (21 septembre 2016)

Séminaire de travail à Blida (Algérie) le 21 septembre 2016 avec (au fond) Jean-Louis Levet, haut responsable de la coopération technologique et industrielle franco-algérienne et Kamel Moula, Président du Club des Entrepreneurs et Industriels algériens (CEIMI) : point sur l’état d’avancement du Plan d’action de la Mission avec le CEIMI.

» Lire la suite ...

Introduction

L’Algérie est un des plus grands Etats d’Afrique. Elle est également l’une des puissances les plus influentes du continent, ayant développé une diplomatie multilatérale active depuis 1962 en jouant notamment un rôle primordial dans le mouvement des non-alignés. Après l’ouverture politique marquée par les élections de 1991 dont le FIS est sorti vainqueur, l’Algérie a sombré dans plusieurs années de violences (1992-1998) qui ont causé selon certaines estimations près de 150 000 morts. Au sortir de cette « décennie noire » un processus de réconciliation nationale a été entamé par le Président Bouteflika dès son arrivée au pouvoir en 1999. La réduction progressive du niveau de violence dans le pays a ensuite permis à l’Algérie de revenir sur la scène internationale au début des années 2000, avec notamment la signature des accords d’Alger en 2006 qui mettent fin à la rébellion touarègue du Nord Mali. La diplomatie algérienne est aujourd’hui portée par le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, qui s’est notamment illustré à travers une médiation qui a permis l’obtention en juin 2015, au Nord-Mali toujours, d’un nouvel accord de paix.

L’Algérie continue de faire face à des défis importants, tant du point de vue intérieur que sur le plan extérieur. La menace sécuritaire qui concerne l’ensemble de la zone saharo-sahélienne et la crise libyenne constituent pour les autorités algériennes des enjeux de première importance.
L’Algérie est par ailleurs frappée par le choc lié à la baisse durable du prix du pétrole, qui exerce une pression de poids sur les finances publiques, dont l’équilibre est calculé pour 2015 sur la base d’un baril à 100$ (alors que le cours actuel avoisine les 40$). Cette conjoncture est conjuguée à un déclin des exportations d’hydrocarbures du fait d’une forte hausse de la consommation domestique et faute d’investissements suffisants. La baisse du prix du pétrole a ainsi entraîné en 2015 une diminution de 42,7% des recettes algériennes d’exportation.

Les relations entre la France et l’Algérie sont depuis 2012 dans une phase d’embellie historique. La déclaration d’Alger sur l’amitié et la coopération entre la France et l’Algérie, signée par les deux chefs d’Etats lors de la visite de François Hollande en décembre 2012 a été suivie de la mise en place d’un Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), réuni trois fois (en 2013, 2014 et 2016) qui permet désormais le renforcement de notre coopération avec l’Algérie dans tous les domaines.

Site de l’ambassade de France en Algérie

Mise à jour : 02.05.16

Informations complémentaires

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016