L’action de la France au sein de la coalition internationale contre daech

À la Une

Carte interactive des victoires contre daech, ville par ville (mars 2017)

En réaction à la progression de Daech en Irak et en Syrie, et considérant que ce groupe terroriste représente une menace pour la sécurité internationale, une coalition réunissant 68 Etats et organisations internationales a été formée en septembre 2014. La Coalition internationale contre Daech vise à détruire les capacités de l’organisation terroriste, et à terme, à l’éradiquer.
Cette carte décrit quelques-unes des principales victoires remportées par la Coalition et les forces locales qu’elle soutient. (…)

Lire la suite ...

Quels sont les objectifs de la France et de ses partenaires au sein de la Coalition internationale contre Daech ?

Sur la scène internationale, la France agit sans relâche pour éliminer la menace que représente l’organisation terroriste Daech. Notre stratégie est globale, à la fois militaire et politique.

Notre action contre Daech se décline ainsi :

1. Éliminer militairement l’organisation terroriste Daech

La France conduit l’opération Chammal dans le cadre de la Coalition, en Irak, depuis septembre 2014, et en Syrie, depuis le 8 septembre 2015. Elle y mène des opérations aériennes, ainsi que des actions de conseil et de formation auprès des forces de sécurité irakiennes. La France a contribué à accélérer la campagne, en vue de priver Daech de ses principaux bastions, Mossoul et Raqqa, en appui de nos partenaires locaux. Ce sont désormais près de 1 200 de nos hommes qui contribuent à la lutte contre Daech au Levant.

2. Rechercher des solutions politiques durables

Nos victoires militaires ne conjureront la menace que si elles s’accompagnent de victoires politiques dans la recherche de solutions aux crises qui déchirent la Syrie, l’Irak et la Libye. Ces solutions doivent être fondées sur la réconciliation nationale et une gouvernance inclusive. La France est pleinement mobilisée en faveur de cet objectif, car il y va de notre sécurité collective. Ainsi, en Libye, la France apporte son soutien à la lutte contre les groupes terroristes en appuyant le processus de réconciliation nationale, seul rempart durable contre ces mouvements.

3. Contribuer à la stabilisation de l’Irak

Notre action en faveur de la stabilisation de l’Irak vise notamment à permettre le retour volontaire, durable et en toute sécurité dans leurs régions d’origine des plus de 3 millions de déplacés irakiens.

4. Assécher les sources de financement de Daech

Les frappes de la France et la Coalition contre les infrastructures pétrolières exploitées par Daech ont permis de diminuer de près de la moitié les revenus pétroliers de Daech depuis 2015. Membre permanent du Conseil de sécurité, la France a pris une part active à l’adoption de plusieurs résolutions onusiennes renforçant l’efficacité de la lutte contre le financement du terrorisme (dont la résolution 2253 de décembre 2015 relative au dispositif international de lutte contre le financement de Daech)

5. Entraver le recrutement de combattants terroristes étrangers

La France, au sein de la Coalition internationale, a accru l’échange d’informations avec ses partenaires, qu’il s’agisse de pays d’origine ou de pays de transit. Le nombre de recrues terroristes arrivant en Irak et en Syrie a diminué de manière significative depuis deux ans.

6. Contrer la propagande de haine de Daech

La France agit pour déconstruire la propagande mortifère de Daech, notamment par la diffusion, en France et à l’étranger, de messages de contre-discours. Le cadre de la Coalition internationale favorise la bonne coordination de ses membres pour réaffirmer la nature criminelle et terroriste de cette organisation.

Mise à jour : mars 2017

PLAN DU SITE