Moyen-Orient - Conférence internationale sur les victimes de violences ethniques et religieuses (Madrid, 24 mai 2017)

La France a participé à la deuxième conférence internationale sur les victimes de violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient, qui s’est tenue à Madrid le 24 mai 2017.

La première conférence avait permis, à Paris le 8 septembre 2015, l’adoption d’un plan d’action en soutien aux populations persécutées pour des raisons ethniques ou religieuses, en particulier les personnes issues des minorités chrétiennes, yézidies et shabaks.

Le soutien à la diversité culturelle au Moyen-Orient est une priorité constante de la France, dont l’objectif est de permettre à tous les habitants de Syrie et d’Irak, sans distinction, de vivre chez eux en sécurité et d’y jouir d’une pleine citoyenneté. Nous appelons également à un plus fort engagement de la communauté internationale en faveur du retour des réfugiés et des déplacés, sur une base volontaire et en toute sécurité.

Cela implique la mise en œuvre de solutions politiques en Syrie et en Irak. En Syrie, nous soutenons activement la médiation de l’envoyé spécial des Nations unies en vue de mettre en œuvre la transition définie par la communauté internationale. En Irak, la France appuie le gouvernement du Premier ministre Haïder al-Abadi et l’encourage à poursuivre ses efforts pour favoriser la réconciliation nationale et mettre en place une gouvernance inclusive.

Au-delà de son engagement politique et militaire, la France mène une politique globale en faveur de l’ensemble des populations de la région dans le respect de leur diversité : accueil et soutien humanitaire, aide au retour et stabilisation des zones libérées de Daech, soutien aux sociétés civiles, lutte contre l’impunité, protection du patrimoine.

Sur le même sujet

PLAN DU SITE