Afghanistan - Q&R - Extrait du point de presse du 15 mars 2017

Q - Pouvez-vous nous dire où en la situation des interprètes afghans ayant travaillé pour l’armée française ?

R - L’ensemble des dossiers des personnels civils de recrutement local ayant travaillé pour l’armée française en Afghanistan a fait l’objet d’un examen approfondi en vue de bénéficier, soit d’une aide à la reconversion en Afghanistan pour ceux qui souhaitaient demeurer dans leur pays, soit d’un visa de long séjour en France.

Les personnes retenues ont fait l’objet, avec leurs familles, d’un programme d’accueil spécifique : prise en charge des vols, attribution d’un logement, versement d’un pécule, accompagnement social et éducatif. Au total, 551 personnes ont bénéficié de ce dispositif, soit 174 personnels et leurs familles. Il s’agit d’un dispositif exceptionnel, compte tenu de la qualité des services rendus à la France par ces personnels.

C’est le ministère de la Défense, ancien employeur de ces personnels, qui a fourni, dans chaque dossier, les éléments de fait permettant la prise de décision, en fonction de son appréciation de chaque situation individuelle.

Je vous invite donc à vous tourner vers ce ministère pour de plus amples informations à cet égard. Le ministère des affaires étrangères s’est borné à délivrer des visas, à l’issue de cet examen individuel sur la base des éléments fournis par le ministère de la Défense.

Informations complémentaires

PLAN DU SITE