Accès rapide :

Estonie

Estonie

Dernière mise à jour le: 1er janvier 2014 - Information toujours valide le: 21 avril 2014

Sécurité

Le développement de la criminalité de droit commun ne s’éloigne guère de la situation observée dans de nombreux autres pays européens. Le point de focalisation concerne la capitale, principale destination de voyage.

La cause majeure des délits envers les touristes reste le vol, généralement sans agression, dont le nombre croît en proportion de l’augmentation de la fréquentation touristique (juillet, août). Les voyageurs sont donc invités à faire preuve de vigilance vis-à-vis des pickpockets dans les cafés, les bars, les pubs, les restaurants, les marchés et les rues piétonnières du centre de Tallinn (notamment dans la vieille-ville). Il est conseillé, en particulier, de ne jamais laisser, sans surveillance, de sac ou d’effets personnels (portefeuilles, portables, caméras et appareils photographiques), dans les lieux publics.

Il convient également de ne laisser aucun objet de valeur, ni bagage, dans les véhicules en stationnement (voiture, camping-car, bus). Cette remarque est valable pour l’ensemble du territoire estonien.

Dans la capitale, les visiteurs doivent également faire preuve de prudence dans les zones plus isolées, jardins publics et espaces verts où la police est moins présente. De même, certains quartiers périphériques sont à éviter : le quartier industriel de Kopli, le quartier de Lasnamaë et les alentours du port et de la gare ferroviaire (en particulier la nuit).

D’autres centres urbains, en Estonie, sont concernés par la petite délinquance. Il s’agit des villes de Narva et de Tartu.

Enfin, une certaine discrétion est également souhaitable au cours de déplacements dans les villes industrielles économiquement sinistrées : Narva, Sillamaë et Kothla-Järve.

Il est conseillé aux visiteurs de suivre les recommandations suivantes :

  • avant de partir, penser à faire des photocopies de ses pièces d’identité et/ou à les conserver, numérisées, dans une boite mail ou dans un lieu de stockage accessible depuis Internet ;
  • garder avec soi le numéro d’urgence permettant de faire opposition, si besoin est, à une carte bancaire volée ou perdue ;
  • laisser ses documents d’identité au coffre de l’hôtel et se déplacer avec des photocopies ;
  • vérifier, avant de sortir, que la porte de sa chambre d’hôtel soit bien fermée à clé ;
  • répartir son argent et ses cartes de crédit dans différentes poches ;
  • éviter les endroits isolés ;
  • ne pas déambuler en pleine nuit, seul, même dans les quartiers touristiques ;
  • prendre un taxi pour rentrer ;
  • adopter un comportement responsable : éviter les propositions douteuses quelles qu’elles soient et, dans la rue, se détourner des groupes d’individus suspects (marginaux ou en état d’ivresse).
  • une assurance voyage comme celle proposée par les cartes bancaires de crédit, assortie d’une garantie de rapatriement, est conseillée.

Transports

Infrastructure routière

La qualité du réseau routier est globalement correcte et en constante amélioration, notamment grâce aux nombreux chantiers et projets de remise en état financés sur les fonds européens. Les principaux axes routiers à 2 voies, reliant Tallinn à Tartu, Pärnu ou Narva sont en bon état et demeurent praticables en toutes saisons. Les routes secondaires ne sont pas toujours asphaltées et bien éclairées. En hiver, le réseau routier est souvent verglacé et enneigé. Le point noir est l’état des routes en centre-ville, peu ou mal entretenues.

En période hivernale, la législation locale impose que les véhicules soient obligatoirement équipés de pneus spéciaux (pneus neige ou pneus à clous) du 1er décembre au 1er mars. Les pneus à clous sont normalement autorisés du 15 octobre au 31 mars mais cette période peut, exceptionnellement, être étendue du 1er octobre au 30 avril.

La ceinture de sécurité du conducteur et de tous les passagers doit rester bouclée, à tout moment. La conduite s’effectue à droite. Sauf indication contraire, la vitesse maximale autorisée sur route est de 90 km/h et en agglomération de 50 km/h.

Attention : les phares doivent être allumés toute la journée en toutes saisons. Le téléphone mobile n’est autorisé au volant qu’avec l’utilisation d’un kit "mains libres".

En cas d’accident, il convient de remplir un formulaire de constat amiable si les dégâts ne sont que matériels et que toutes les parties s’accordent. Dans les autres cas, notamment en présence de blessés, il faut appeler obligatoirement la police et éviter de déplacer les véhicules (sauf en cas de danger).

La carte internationale d’assurance, dite « carte verte » est indispensable pour conduire, en Estonie, un véhicule assuré en France. Elle est délivrée gratuitement par l’assureur du véhicule et est une preuve irréfutable de garantie. Un permis de conduire international n’étant plus nécessaire depuis l’entrée de l’Estonie dans l’Union Européenne, un permis de conduire français en cours de validité suffit. Il convient également de se munir de l’original de la carte grise du véhicule « certificat d’immatriculation », exigée à l’entrée du territoire estonien.

Réseau ferroviaire

Les chemins de fer sont peu modernes, lents et inconfortables. Le train est de ce fait peu prisé, malgré son coût modique et de moins en moins de gares sont desservies. Les voyageurs préfèrent les autocars, sûrs et réguliers, pour les liaisons intérieures (des lignes quotidiennes multiples relient entre elles toutes les principales localités du pays).

Transport aérien

Compte tenu des dimensions restreintes du pays, les lignes aériennes intérieures sont assurées seulement avec Tartu, seconde ville du pays, ainsi que les îles de Saaremaa et d’Hiiumaa. Il s’agit de liaisons peu fréquentes et les appareils sont de faible capacité.

« Estonian Air » est la seule compagnie à assurer une liaison directe entre Paris et Tallinn, généralement du début mai à la fin octobre, à raison de 3 vols aller-retour par semaine (mardi, jeudi et dimanche) et de la mi-juin à la mi-septembre, entre Nice et Tallinn, une fois par semaine (samedi).

Entrée / Séjour

Court séjour

Pour un séjour d’une durée maximale de 3 mois, les ressortissants français peuvent se rendre en Estonie en possession d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité. Les cartes nationales d’identité délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera. En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité. Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/inte…

Long séjour

En cas de séjour de plus de 3 mois, les ressortissants de l’UE doivent s’inscrire au registre de la population auprès de la mairie de leur lieu de résidence et demander une carte de résident en Estonie auprès du Département de la police et des frontières (Politsei- ja piirivalveamet : Pärnu mnt. 139 - 15060 Tallinn ; Tél : (372) 612 3000 ; site internet: www.politsei.ee ; courriel: ppa@politsei.ee)

Santé

Avant le départ

Il est recommandé de consulter votre médecin et il est fortement conseillé de souscrire une assurance voyage auprès d’une compagnie d’assistance qui garantit la prise en charge des frais médicaux et le rapatriement sanitaire.
Se munir de la carte européenne d’assurance maladie à demander à votre caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’information, consultez le site de l’Assurance Maladie en ligne http://www.ameli.fr/assures/droits-et-demarches/a-l-etranger/index.php.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est nécessaire. Autres vaccinations conseillées (à adapter selon l’âge) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. La vaccination contre la rage peut également être proposée. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Par ailleurs, toutes les vaccinations incluses dans le calendrier vaccinal de l’enfant en France sont vivement recommandées (BCG, hépatite B, Rougeole-oreillons rubéole). Dans certaines situations, la vaccination contre l’encéphalite à tiques d’Europe centrale pourra également être conseillée.
Dans tous les cas il est recommandé de consulter un médecin.

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes

* Encéphalite à tiques d’Europe centrale
Chaque année, on signale plus de 150 cas d’encéphalites à tiques dans le pays. La vaccination peut vous être conseillée par votre médecin. Il est recommandé de se couvrir soigneusement (bras, jambes et pieds) lors des promenades dans les sous-bois.
* Borréliose à tiques (ou maladie de Lyme)
Il s’agit d’une maladie bactérienne, transmise, elle aussi, par les morsures de tiques. A la différence de l’encéphalite à tiques d’Europe centrale, il n’existe pas de vaccination préventive. Seules des mesures préventives peuvent être conseillées : se promener soigneusement couverts (bras, jambes et pieds) dans les sous-bois, et, au retour, inspecter entièrement les vêtements et la peau.
Les symptômes de cette maladie sont très variés et peu caractéristiques (fièvre, maux de tête, douleurs dans les articulations et les muscles, éruptions cutanées). Aussi, il est conseillé de consulter un médecin en cas de doute. Dans certains cas, un traitement antibiotique pourra vous être proposé.
456 cas de borréliose à tiques ont été recensés en Estonie en août 2011. Les régions les plus concernées sont Saaremaa, Tallinn, Hiiumaa, Harjumaa, Tartumaa, Läänemaa et Viljandimaa.

Hygiène alimentaire

L’eau du robinet est potable, mais il est préférable de consommer de l’eau en bouteilles capsulées. A défaut, il est recommandé de la filtrer ou de la faire bouillir avant de la boire. Evitez l’ingestion de glaçons et de jus de fruits frais. D’une manière générale, évitez la consommation d’aliments (poisson, viande) insuffisamment cuits. Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.

VIH - Sida

Prévalence non négligeable du VIH - sida. Toute mesure de prévention est indispensable.

Quelques conseils

La qualité des soins est bonne dans l’ensemble mais reste variable selon les hôpitaux, pas toujours au même niveau d’équipement et de service. Le personnel médical est généralement compétent. Les médicaments des grandes firmes pharmaceutiques sont disponibles dans les pharmacies. Une évacuation est toujours possible vers la Finlande (Helsinki est à 80 km de Tallinn) en cas de nécessité. A noter que très peu de médecins acceptent d’effectuer des visites à domicile. Il existe un service d’urgence dans les grands hôpitaux accessible en contactant le numéro « 112 ».

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Us et coutumes

La Constitution ne reconnaît pas de religion officielle mais le luthéranisme est considéré comme la religion historique du pays. Les deux religions majoritaires sont le luthéranisme chez les Estoniens, et la religion orthodoxe dans les communautés russophones et chez les Estoniens de souche, dans le sud-est du pays et les îles. Il existe une paroisse catholique à Tallinn. Peu pratiquants, les Estoniens n’imposent aucune contrainte spécifique aux ressortissants étrangers. La liberté religieuse et de culte est reconnue à tout le monde et garantie par la constitution.

Législation locale

L’importation et l’exportation ainsi que l’usage, hors contrôle médical, des substances psychotropes sont interdits.

La possession de stupéfiants est contrôlée lors du passage de la frontière (détection par chiens renifleurs), les contrevenants à la loi se voyant alors condamnés à des amendes et / ou à des peines de prison d’exécution immédiate.

Tolérance zéro en ce qui concerne le taux d’alcoolémie (les contrôles de police auprès des conducteurs sont fréquents).

Toute activité à caractère pornographique incluant la participation de mineurs de moins de 18 ans est strictement interdite : production, mais également diffusion de films, livres, revues…

Divers

Le climat septentrional est plutôt froid et humide, plus tempéré à proximité de la mer baltique. La température annuelle moyenne est de +4 à +6 degrés (l’hiver: -4 degrés, l’été +16 degrés Celsius). Cependant, les températures peuvent dépasser les +30°C en été et atteindre -30°C en hiver.

Les hivers, marqués par une faible luminosité, sont longs avec alternance de pluies et de chutes de neige, les étés courts et généralement ensoleillés. La pluviométrie connaît une moyenne annuelle de 747 mm.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014