Accès rapide :

Infos utiles

Législation locale

L’usage de stupéfiants, y compris de drogues dites "douces", est interdit et très sévèrement réprimé.

L’importation de revues et vidéos à caractère pornographique est interdite.

Les relations homosexuelles sont durement réprimées par la loi locale. Au Zimbabwe, l’homosexualité est un délit passible de sanctions. Il est recommandé de faire preuve de la plus grande discrétion : l’affichage de certains signes et de comportements susceptibles de donner lieu à interprétation peut conduire jusqu’à l’arrestation.

Photographier des bâtiments officiels constitue un délit au Zimbabwe. Tout cliché de tels bâtiments et de leurs alentours immédiats est à proscrire.

Il est vivement déconseillé aux voyageurs transitant par le territoire zimbabwéen de détenir ou de faire l’acquisition de minéraux bruts, de quelque nature que ce soit, à l’exception des pierres et bijoux taillés. Le trafic de diamants est en effet lourdement sanctionné, et les douaniers, qui ne sont pas capables d’identifier la nature des pierres brutes, font une application sévère de la réglementation. Les personnes suspectées peuvent être placées en détention en attente de l’analyse des pierres saisies.

Une procédure légale d’exportation existe, mais elle est complexe et coûteuse.

Pénuries

La dollarisation (USD) de l’économie a considérablement réduit les pénuries de produits dans la capitale Harare. L’approvisionnement en carburant des stations-service étant parfois irrégulier dans les zones rurales, il est conseillé de veiller à faire régulièrement le plein de son véhicule.

Divers

Les monnaies les plus couramment échangées actuellement dans le pays sont le Dollar US et le Rand sud-africain. Les possibilités de paiement par carte de crédit internationale sont limitées (billets d’avion, hôtel), de même, en province, que l’accès à des distributeurs permettant d’obtenir du liquide avec une carte bancaire étrangère.

Infrastructure routière

- La vigilance est requise sur les routes, piétons et surtout animaux circulant le long de la chaussée ou la traversant. La circulation nocturne en dehors des agglomérations est formellement déconseillée, car dangereuse en l’absence de tout éclairage.

- L’état du réseau routier est correct sur les grands axes mais l’entretien défaillant. Des nids de poule apparaissent durant la saison des pluies, de novembre à mars. La conduite à gauche invite à redoubler de prudence. L’approvisionnement en carburant des stations-service étant parfois irrégulier dans les zones rurales, il est conseillé de veiller à faire régulièrement le plein de son véhicule. Il est conseillé de souscrire une assurance tous risques ("full comprehensive insurance"). En cas d’accident, la police doit toujours être appelée, même si l’accident paraît bénin.

- L’utilisation de pistes sur de longs trajets est déconseillée, même si ces dernières peuvent représenter un raccourci sur la carte (itinéraire Kwekwe-Lupane par exemple) ou constituer une alternative touristique (itinéraire Karoi-Binga pour rallier les chutes Victoria depuis le site de Kariba). Ces pistes sont en effet en très mauvais état et peu fréquentées. Veiller à toujours prévenir quelqu’un aux points de départ et d’arrivée et privilégier les déplacements à plusieurs véhicules.

Infrastructure ferroviaire

Il est déconseillé d’utiliser les moyens de transport ferroviaire.

Transport aérien

Les liaisons intérieures sont assurées par la compagnie nationale, Air Zimbabwe.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016