Accès rapide :

Sécurité

L’ambassade de France en Zambie dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise. Les Français qui se rendent dans le pays sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).

L’ambassade ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, l’Ambassade pourra néanmoins émettre un laissez-passer (voir justificatifs demandés et tarifs sur le site internet du poste / rubrique passeport). Ce titre d’urgence permet uniquement de se rendre en France, où vous pourrez faire renouveler votre titre perdu ou volé. Le Consulat de France à Johannesburg est compétent pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage en Zambie. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site du Consulat de France à Johannesburg et à la rubrique http://www.consulfrance-jhb.org/Activites-consulaires-en-Zambie-916

L’ambassade de France à Lusaka peut être jointe au +260 977 11 00 20, du lundi au jeudi de 8h à 18h et le vendredi de 8h à 12h30.

En cas d’urgence en dehors de ces horaires, le consulat de France à Johannesburg pourra être joint au +27 (0)82 467 2588.

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Zones frontalières

Globalement calme, la Zambie est exposée sporadiquement à des mouvements de personnes fuyant des zones d’affrontements en République démocratique du Congo (RDC), ou à des groupes armés traversant la frontière RDC/Zambie. Cette zone est déconseillée sauf raison impérative. Si vous devez circuler aux abords immédiats de la frontière congolaise, il est préférable de ne pas sortir des grands axes et de ne pas circuler de nuit.

Par ailleurs, des restes d’explosifs de guerre n’auraient pas encore été éliminés dans la province nord-ouest, frontalière de la RDC et de l’Angola. Les mêmes consignes, relatives à une circulation limitée aux grands axes et de jour, s’appliquent.

Il est également recommandé d’être vigilant dans les zones désertes entre la ville de Livingstone et la partie zambienne des chutes Victoria, où des agressions de touristes ont été signalées. Le site même des chutes, et des grands hôtels à leur proximité, est en revanche sécurisé.

Vols et agressions

Les incidents sont relativement peu nombreux mais les agressions (vols à main armée, cambriolages, car jacking) peuvent être violentes. Sauf urgence avérée, les déplacements à pied, ainsi que les déplacements inter-urbains en voiture ou bus, sont à proscrire dès la tombée de la nuit.

Il est donc recommandé :

  • d’éviter le port ostentatoire d’objets de valeur,
  • de ne pas opposer de résistance en cas de vol à main armée ;
  • de vérifier, lorsque l’on rentre de nuit dans un lieu privé, que l’on n’est pas suivi ;
  • de verrouiller son véhicule ou son domicile, qu’on y soit ou non présent.
Tensions en période d’élections

Tant les élections générales, que les élections partielles qui se succèdent dans l’intervalle, peuvent susciter de réelles tensions. Restez à l’écart des rassemblements pendant les périodes de campagne électorale et le jour des élections.

Parcs animaliers

Si les parcs animaliers sont sûrs, il convient de ne pas commettre d’imprudence et surtout de ne jamais sortir du véhicule lors des safaris.

Tout objet, même d’apparence insignifiante (os, corne, pierre, plume…), trouvée dans un parc (ou dans d’autres parties du pays), doit faire l’objet d’un certificat de la ZAWA pour pouvoir être exporté. Les contrevenants s’exposent à de fortes amendes et à des peines de prison.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015