Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Le réseau est de qualité inégale et le trafic désordonné. Le code de la route n’est pas respecté et les accidents très fréquents font souvent des victimes, dont la plupart sont des conducteurs de deux-roues.

Les permis de conduire étrangers ou internationaux ne sont pas encore reconnus au Vietnam. Il n’est donc pas autorisé de conduire un véhicule automobile ou deux roues de plus de 49,9 cm3 avant l’échange de son permis de conduire avec un permis vietnamien. Un projet de reconnaissance du permis international pourrait intervenir avant l’été 2015.

En cas d’accident de la circulation routière, il est conseillé de se mettre sous la protection de la police (en composant le numéro gratuit 113) et de prendre contact avec l’Ambassade de France à Hanoi (+84 4 39 44 57 00) ou le consulat général de France à Ho Chi Minh Ville (+84 8 35 20 68 00).

Le port du casque de moto est obligatoire
. Les casques disponibles sur le marché local étant de qualité aléatoire, il est conseillé d’apporter un casque aux normes européennes si l’on a l’intention de se déplacer à motocyclette.

Réseau ferroviaire

Il s’améliore et constitue un moyen de transport intéressant mais le train reste vétuste, peu confortable et lent. Faire attention aux réservations parfois aléatoires. Se présenter suffisamment tôt à la gare.

Des travaux de soutènement ayant été effectués fin 2010 sur la voie ferrée Hanoi-Lao Cai en un point particulièrement névralgique, les trains circulant sur cette ligne, qui dessert notamment la station touristique de Sapa, peuvent de nouveau être empruntés. Cependant l’ensemble de la ligne fait l’objet d’un important travail de rénovation, qui a débuté en 2012 et s’étalera sur 3 ans. Les voyageurs sont invités à la prudence, notamment en période de fortes pluies. Un déraillement sur cette voie le 6 septembre 2010 avait causé la mort de deux passagers.

Transport aérien

La maintenance des avions de la flotte intérieure « Vietnam Airlines » n’appelle pas de remarque particulière. Des annulations fréquentes et des changements de destination inopinés peuvent intervenir, notamment sur les vols intérieurs.

Avertissement sur la navigation dans la baie d’Halong

La sécurité de la navigation en baie d’Halong n’est pas garantie, comme l’attestent de fréquents accidents et naufrages. Plusieurs touristes ont ainsi perdu la vie sur la période récente : le 24 septembre 2009 (décès d’un touriste français), le 17 février 2011 (décès d’un touriste français, sur un total de douze victimes) et le 3 octobre 2012 (décès de cinq touristes taïwanais). Le naufrage d’une jonque transportant 28 touristes français s’est également produit le 8 mai 2011, sans faire de victime.

Même si les autorités vietnamiennes ont annoncé des contrôles renforcés, la formation des équipages est insuffisante, la vétusté des bateaux est importante et les mesures de sécurité ne sont pas pleinement respectées.

Il convient par conséquent de faire preuve de la plus extrême prudence lors de la réservation de croisières dans la baie d’Halong, en se méfiant notamment des offres à prix très réduit.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014