Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Le réseau routier est en relativement bon état, surtout dans le sud du pays. Il existe de nombreuses pistes non asphaltées, dans le nord et le centre. L’axe Montevideo-Punta Del Este sur la route du littoral est bien équipé en stations-services. A l’intérieur du pays, il vaut mieux s’approvisionner dans les stations aux abords des agglomérations.

Sur la route, il convient de faire preuve de la plus grande prudence. Les automobilistes respectent peu, en général, le code de la route (traversées de voie rapide et déboîtements intempestifs). La vigilance et l’anticipation doivent donc être de tous les instants. L’Uruguay est le 26ème pays dans le monde pour le nombre d’accidents routiers.

Le taux d’alcoolémie autorisé est de 0.3 g. En cas de dépassement, les amendes peuvent être très lourdes (10 000 pesos, soit 350 euros).

Les feux de croisement (« codes ») sont obligatoires de jour en ville et hors-agglomération.

La location d’un véhicule de tourisme ne requiert pas de formalités particulières. Bien que le permis de conduire français soit généralement accepté lors d’un court séjour, il est néanmoins recommandé de détenir un permis de conduire international avant de se rendre en Uruguay.

De nombreuses compagnies de bus privées organisent des liaisons régulières avec les villes de l’intérieur au départ de la gare routière de Montevideo dans de bonnes conditions de transport.

Transport maritime

Plusieurs compagnies assurent dans de bonnes conditions de transport des liaisons régulières entre l’Uruguay et Buenos Aires, la capitale de l’Etat argentin. Les villes desservies sont : Nueva Palmira, Carmelo, Colonia del Sacramento et Montevideo.

De nombreux bateaux de croisière font désormais escale dans les ports de Montevideo et de Punta del Este (notamment à destination de l’Antarctique).


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014