Accès rapide :

Santé

Vaccination contre la rougeole

En raison d’une recrudescence de cas de rougeole signalés fin 2011 et début 2012 dans le pays, le service sanitaire épidémiologique d’Etat d’Ukraine conseille vivement aux personnes qui se rendront en Ukraine, notamment dans le cadre du championnat d’Europe de football Euro-2012, de se faire vacciner contre la rougeole.

Vaccinations obligatoires

Vaccinations habituelles.
Vaccins contre les hépatites conseillés ainsi que le vaccin contre la typhoïde pour les longs séjours. Il est recommandé de ne pas consommer l’eau du robinet. L’eau recueillie dans des sources présumées potables doit impérativement être bouillie.


Grippe A(H1N1)

Une vague d’épidémie de grippe A(H1N1) a touché l’Ukraine fin octobre 2009, à laquelle un peu plus d’un milliers de décès ont été attribués. Les autorités disposent de stocks de masques et d’antiviraux mais n’ont pas organisé de campagne de vaccination. L’épidémie n’a pas resurgi à l’automne-hiver 2010.

Tuberculose

Des souches résistantes se répandent à partir des zones à risque du sud (Odessa, Mikolaiv, Zapoijjia) et de l’est de l’Ukraine (Donetsk, Kharkiv, Tchernihiv). Le BCG n’est plus obligatoire en France mais il est fortement recommandé d’être à jour de cette vaccination pour se rendre en Ukraine.

VIH - Sida

L’Ukraine présente le taux de prévalence le plus élevé en Europe. 1,63% de la population adulte serait séropositive (soit 440.000 personnes en 2007 selon UNAIDS). 70% des cas recensés sont concentrés sur Kiev et dans les régions du Sud-Est. Apparue en 1987, l’épidémie s’est développée dans les années 90 dans les milieux toxicomanes. Elle progresse aujourd’hui non seulement dans les groupes à risque mais aussi dans l’ensemble de la population.

Grippe aviaire

Aucun cas de grippe aviaire chez l’homme n’a été constaté en Ukraine. Aucun nouveau foyer chez les oiseaux n’a été signalé depuis 2008. Les autorités ukrainiennes restent néanmoins vigilantes, n’excluant pas la possibilité d’un retour saisonnier de l’épizootie pendant les périodes de migration des oiseaux. Les régions exposées seraient alors celles de Kherson, Odessa, Mykolaviv, Zaporizhya et la Crimée.

Prévention des maladies transmises par les insectes

Certains virus peuvent être transmis par les piqûres de moustiques ou de tiques (maladie de Lyme). Le port de vêtements longs et l’utilisation de répulsifs (sprays ou crème) diminuent significativement ce risque.

Avant le départ, consulter le médecin traitant et contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014