Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

Lors de la visite des mosquées, il convient de se déchausser. Les femmes doivent se couvrir la tête. Eviter de se rendre dans les mosquées le vendredi ou à l’heure des prières.

Le nudisme est interdit. Eviter de s’embrasser dans la rue de manière démonstrative.

Dans certaines zones protégées ou à proximité de sites militaires, il est strictement interdit de prendre des photographies ou de filmer. Dans certains musées, un droit d’entrée peut être demandé pour prendre des photographies.

Législation locale

1. Les autorités turques exercent une grande vigilance pour empêcher l’exportation de biens culturels et d’antiquités de plus d’une centaine d’années. Outre la confiscation des objets en cause et une condamnation ultérieure à une peine pouvant aller de cinq à dix ans de prison, toute personne accusée de tentative de sortie d’objets interdits à l’exportation s’expose à se voir soit mise en détention provisoire, soit interdite de sortie du territoire jusqu’à sa comparution en justice (délai de plusieurs mois), ou se voit dans l’obligation de régler des cautions importantes (jusqu’à 9.000€). Il s’agit d’une pratique courante, y compris pour des objets ou des antiquités apparemment de peu de valeur (achetés pour quelques euros). Les autorités locales appliquent une définition très large à la notion d’antiquités. Il convient donc d’éviter d’acquérir et d’emporter antiquités, pièces de monnaie, fossiles. Toute pièce un tant soit peu travaillée peut tomber sous le coup de cette réglementation.
Ces recommandations s’appliquent aux objets pouvant être récupérés en mer à l’occasion de plongées (morceaux d’amphores, etc.). En août 2009, un touriste résidant en Europe a été condamné, après trois mois et demi de détention préventive, à un an et trois mois d’emprisonnement et 1.700€ d’amende. Il avait acheté 20€ une petite pièce de marbre sculptée à un marchand ambulant. Ceci n’est pas un cas isolé : d’autres ressortissants européens ont également été arrêtés et jugés pour les mêmes raisons.

2. La sortie des tapis neufs est soumise à présentation de la facture ; la sortie des tapis anciens à la présentation d’un certificat émis par la direction du musée concerné.

3. La Turquie ayant signé la convention de Washington interdisant le commerce des espèces en voie de disparition et règlementant le commerce des espèces menacées d’extinction, il convient également de faire preuve d’une très grande prudence en ce qui concerne l’acquisition d’animaux ou de fossiles qui peuvent sembler anodins (par exemple les fossiles d’oursins ou d’étoiles de mer, qui sont vendus couramment dans les stations balnéaires). Certaines personnes ont été incarcérées et jugées pour pareil motif.

En cas de litige, ne pas hésiter à solliciter un interprète assermenté.

4. Il est interdit en Turquie, sous peine de prison, d’insulter la nation turque, le chef de l’Etat ou le drapeau.

Infrastructure routière et législation locale

Les signaux routiers sont conformes au protocole international de la signalisation routière. Le code de la route est analogue à celui des pays européens. Le réseau routier s’est nettement développé ces dernières années et est de bonne qualité. Le comportement des automobilistes pouvant parfois surprendre (règles de circulation, arrêts au stop, feux tricolores, priorité à droite…), il est recommandé d’être très vigilant sur la route et d’éviter, autant que possible, de circuler la nuit, en particulier sur le réseau secondaire (automobilistes roulant tous feux éteints notamment).

Faire également attention à l’état mécanique des véhicules loués sur place, qui peut être très variable selon le contrat de location. Il convient par ailleurs de s’assurer que le véhicule est doté des équipements de sécurité prévus par la réglementation (triangle, gilet jaune, trousse de premier secours, extincteur, équipement obligatoire de pneus neige dès le 1er décembre).

En cas de conduite en état d’ébriété, il est immédiatement procédé au retrait du permis.

Tout accident entraînant mort d’homme implique automatiquement l’incarcération immédiate des chauffeurs des véhicules impliqués, en attendant que la justice statue.

En cas d’accident, se méfier des intermédiaires qui pourraient proposer leurs services et attendre l’arrivée de la police sur place pour effectuer le constat (police : 155 ; jandarma 156). Les postes de secours routiers sont joignables au 159. En cas d’accident, avec ou sans blessé, ne jamais déplacer le véhicule avant que la police n’ait procédé au constat. En exiger la copie dès le procès-verbal établi. En cas d’immobilisation temporaire ou définitive du véhicule, le remettre à un bureau de douane, qui délivrera une prise en charge permettant à l’automobiliste de quitter le pays sans son véhicule. En cas de vol, l’attestation des autorités de police doit être obligatoirement présentée à la sortie du pays. Il est possible de contracter une assurance au tiers à la frontière.

La durée de séjour autorisée pour le véhicule n’excède jamais un mois. Vérifier la date d’obligation de sortie imprimée sur le formulaire.

Les amendes sont payables sur-le-champ.

Le super sans plomb est difficile à trouver dans certaines régions excentrées.

Taxis

Il est recommandé de privilégier les stations et de vérifier la présence d’un compteur visible (« taximetré » en turc).

Réseau ferroviaire

Il relie les principales villes. Des lignes à grande vitesse (YHT), confortables et bon marché, existent (Ankara-Konya et Ankara- Eskisehir-Istanbul).

Transport aérien

Liaisons intérieures denses assurées notamment par des compagnies turques.

Des annulations des vols au retour de la Turquie sont constatées, notamment pendant l’été. Il est recommandé de se méfier des offres trop bon marché, souvent suspectes.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016