Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

Lors de la visite des mosquées, il convient de se déchausser. Les femmes doivent se couvrir la tête. Eviter de se rendre dans les mosquées le vendredi ou à l’heure des prières.

Le nudisme est interdit. Eviter de s’embrasser dans la rue.

Dans certaines zones protégées ou à proximité de sites militaires, il est strictement interdit de prendre des photographies ou de filmer. Dans certains musées, un droit d’entrée peut être demandé pour prendre des photographies.

Législation locale

Les autorités turques exercent une grande vigilance pour empêcher l’exportation de biens culturels et d’antiquités de plus d’une centaine d’années. Outre la confiscation des objets en cause et une condamnation ultérieure à une peine pouvant aller de cinq à dix ans de prison, toute personne accusée de tentative de sortie d’objets interdits à l’exportation s’expose à se voir soit mise en détention provisoire, soit interdite de sortie du territoire jusqu’à sa comparution en justice (délai de plusieurs mois), ou se voit dans l’obligation de régler des cautions importantes (jusqu’à 9.000€). Il s’agit d’une pratique courante, y compris pour des objets ou des antiquités apparemment de peu de valeur (achetés pour quelques euros). Les autorités locales appliquent une définition très large à la notion d’antiquités. Il convient donc d’éviter d’acquérir et d’emporter antiquités, pièces de monnaie, fossiles. Toute pièce un tant soit peu travaillée peut tomber sous le coup de cette réglementation.

Ces recommandations s’appliquent aux objets pouvant être récupérés en mer à l’occasion de plongées (morceaux d’amphores, etc.). En août 2009, un touriste résidant en Europe a été condamné, après trois mois et demi de détention préventive, à un an et trois mois d’emprisonnement et 1.700€ d’amende. Il avait acheté 20€ une petite pièce de marbre sculptée à un marchand ambulant. Ceci n’est pas un cas isolé : d’autres ressortissants européens ont également été arrêtés et jugés pour les mêmes raisons.

La sortie des tapis neufs est soumise à présentation de la facture ; la sortie des tapis anciens à la présentation d’un certificat émis par la direction du musée concerné.

La Turquie ayant signé la convention de Washington interdisant le commerce des espèces en voie de disparition et règlementant le commerce des espèces menacées d’extinction, il convient également de faire preuve d’une très grande prudence en ce qui concerne l’acquisition d’animaux ou de fossiles qui peuvent sembler anodins (par exemple les fossiles d’oursins ou d’étoiles de mer, qui sont vendus couramment dans les stations balnéaires). Certaines personnes ont été incarcérées et jugées pour pareil motif.

En cas de litige, ne pas hésiter à solliciter un interprète assermenté.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014