Accès rapide :

Sécurité

Recommandations générales

La situation sécuritaire est plutôt bonne. Au royaume de Tonga, la critique publique de la monarchie ou de la famille royale est un délit puni d’emprisonnement.

La population vivant dans des conditions relativement modestes, il est de bon sens d’éviter de porter sur soi des bijoux de valeur ou toute somme d’argent importante.

Il est également recommandé de faire des photocopies des documents tels que les passeports, les billets d’avion, les visas et les chèques de voyage.

Le touriste individuel est invité à vérifier que les plages et les petits villages ne sont pas des propriétés privées et que l’accès à certains îlots lui est autorisé. Certains endroits sont interdits aux visiteurs, notamment les domaines royaux (il est aussi interdit de photographier la résidence royale).

Concernant la baignade et les plongées sous-marines, il faut garder à l’esprit qu’il n’existe pas de secourisme sur les plages, ni en mer ; le pays ne possède aucune chambre de décompression (la plus proche est aux Fidji). De même, il n’y a pas d’exercices de regroupement en cas de catastrophe naturelle (tremblement de terre, raz-de-marée). Lors de précédentes alertes au tsunami, la population de Nuku’Alofa avait été invitée par radio à se rassembler à l’église Sainte-Marie (près du port) et face à l’immeuble de la banque centrale (en centre ville).

Activité cyclonique

Il est indispensable, durant les mois d’activité cyclonique (traditionnellement du début du mois de novembre à la fin du mois d’avril), de se tenir informé au travers des médias (radio, télévision, internet, presse écrite) et de se renseigner auprès des autorités et des populations locales, des personnels des hôtels et resorts, pour connaître les conditions météorologiques prévalant tout au long du séjour. Les hôtels et resorts disposent de plans de sécurité et de consignes précises à suivre en cas d’activité cyclonique particulièrement forte. Pour les voyageurs nomades, il convient d’emporter de l’eau, de la nourriture, une lampe de poche et de garder sur soi documents de voyage et d’identité dans une pochette étanche et suffisamment en sécurité. Il est indispensable de prendre connaissance et de se référer aux consignes des autorités locales, qui mettent des structures d’accueil à disposition des populations rurales en cas de crise.

Lors d’épisodes cycloniques, il est impératif de se conformer aux consignes de sécurité des autorités locales et/ou des personnels des hôtels et resorts. Des instructions précises sont diffusées à l’attention des navires présents dans la zone d’activité cyclonique et, sur terre, aux autorités compétentes et aux populations. Il convient, dès diffusion d’une préalerte cyclonique, de rejoindre le lieu de séjour (hôtel, resort) et de ne plus se déplacer avant la fin de toute alerte.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la rubrique "Infos pratiques" de ce site.

Toutes les informations utiles, bulletins météorologiques, préalertes et alertes, sont consultables sur le site officiel des services météorologiques fidjiens, compétents pour le Royaume de Tonga : "www.met.gov.fj/international_warn.htm". Il est également recommandé de consulter les sites du Joint Typhoon Warning Center (JTWC) www.usno.navy.mil/JTWC/ et du Central Pacific Hurricane Center www.prh.noaa.gov/hnl/cphc.

Ces précautions doivent être respectées scrupuleusement : chaque année, des victimes sont à déplorer, qui n’avaient simplement pas, dans la plupart des cas, respecté les consignes de sécurité avant, pendant et après l’épisode cyclonique (chutes de branches, d’objets dues aux forts vents, électrocutions, naufrages, disparitions, etc.).

Par ailleurs, les dégâts causés par une tempête tropicale peuvent être suffisamment importants pour provoquer des coupures de courant, d’approvisionnement en eau et nécessiter la fermeture des aéroports internationaux pendant plusieurs jours. Il convient de prévoir ce type de difficulté en cas de séjour durant la période cyclonique, en souscrivant une assurance de voyage adaptée, ou de préférer une autre période de l’année pour se rendre aux Iles Tonga.

Il est recommandé aux personnes de passage de signaler leur présence, leur temps de séjour et de communiquer leurs coordonnées précises à l’ambassade de France à Suva, Iles Fidji, durant les horaires d’ouverture (tél : +679 331 05 26 / 27), par mesure de sécurité. Enfin, en règle générale, il convient d’informer régulièrement famille et proches en France de tout déplacement, projet de déplacement, dates et lieu de séjour.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014