Accès rapide :

Infos utiles

Délits et crimes commis en Thaïlande

- Drogues

Qu’il s’agisse de la consommation ou de la vente de stupéfiants, les mesures de répression en Thaïlande sont très sévères, et les peines très lourdes.
Les délits de consommation ou possession (très petites quantités) d’amphétamines, de marijuana, de haschich et autres substances de même type sont systématiquement punis d’une peine de prison ferme allant de six mois à dix ans.
Les délits de consommation ou possession de drogues dures (très petites quantités) - héroïne, opium, etc. - sont punis d’une peine de prison ferme de deux à vingt ans. La seule possession d’une certaine quantité de stupéfiants suffit à établir les crimes de trafic, voire de vente. Ils sont passibles de la peine capitale.

- Pédophilie

Les mesures de répression sont de plus en plus sévères à l’encontre des étrangers convaincus de pédophilie ou d’exploitation commerciale de la pornographie. L’emprisonnement à vie peut être prononcé.

- Autres délits

Les délits de vols - même s’il s’agit de tentatives - sont systématiquement réprimés par des peines de plusieurs mois de prison ferme.
Certains de nos compatriotes ayant commis des larcins ou des tentatives - en particulier dans les boutiques d’aéoroport - ont été condamnés à des peines de prison fermes qu’ils ont dû purger en Thaïlande.

Transfèrement des prisonniers en France

Le transfèrement dans une prison française d’un détenu définitivement condamné n’est accordé par les autorités thaïlandaises qu’après avoir purgé un tiers de la peine et à la condition que celui-ci se soit acquitté des amendes et des dommages auxquels il a été condamné. Le condamné transféré n’est pas jugé à nouveau par les magistrats français.

Importation de cigarettes en Thaïlande

L’importation de cigarettes est limitée à 200 cigarettes (10 paquets de 20) par passager majeur.
La possession est établie soit par l’intitulé de la facture de détaxe (maximum toléré : une facture d’une seule cartouche par passager majeur) ou par le nombre de paquets en possession d’un seul passager (s’il en transporte plus de 10, il encourt une amende, même s’il est accompagné d’un autre passager).
En sus de la saisie, le montant de l’amende varie de 1 000 à 3 000 euros. Son montant n’est pas négociable. Son non-paiement entraîne des poursuites judiciaires et l’incarcération.

Divers

Il convient de respecter l’image de la personne du Roi (y compris sur les billets de banque), ainsi que des membres de la famille royale et des représentations du Bouddha. De même, l’exportation de statues du Bouddha est strictement prohibée.

Généralités sur les transports

Le réseau routier est en général en bon état. Toutefois, le taux d’accidents de la route est l’un des plus élevés au monde. Selon les statistiques de l’OMS et du ministère des Transports thaïlandais, le taux de mortalité annuel sur les routes est de 38 pour 100 000 habitants, soit près du double de la moyenne mondiale. En 2013, 20 000 personnes sont ainsi décédées dans des accidents de la route. Le respect des limitations de vitesse est vivement recommandé et la plus grande prudence est conseillée, notamment lors de la conduite de nuit.

Le recours aux deux-roues est particulièrement dangereux (en Thaïlande, 75% des accidents mortels ont lieu sur 2 roues.) Les casques sont rarement aux normes. Chaque année, on déplore plusieurs dizaines de décès de ressortissants français liés à des accidents de la route, notamment sur 2 roues.

Tout étranger souhaitant conduire en Thaïlande doit être titulaire d’un permis de conduire international.

Transports collectifs

Transport aérien

Aucune compagnie aérienne thaïlandaise ne figure sur la liste noire de l’Union européenne.

Transport routier

Le mauvais entretien de certains autocars et, d’une manière générale, la vitesse excessive et des temps de conduite trop longs sont la cause d’accidents de la route très fréquents.

Transport ferroviaire

En saison des pluies (avril-novembre), certaines lignes ferroviaires sont régulièrement interrompues pendant plusieurs jours. Des glissements de terrain peuvent endommager les voies, voire provoquer des accidents. La vétusté du réseau ferroviaire entraîne régulièrement des accidents. En 2013, la ligne Bangkok-Chiang Mai a ainsi connu plus d’une dizaine de déraillements.

Transport maritime

A certaines saisons (des pluies), la mer peut être agitée et présenter des dangers, en particulier à bord de "speed boats". Il est recommandé de vérifier la présence à bord de gilets de sauvetage en nombre suffisant et de ne pas embarquer sur des petits bateaux à l’évidence surchargés. Il est recommandé aux voyageurs de s’enquérir des conditions météorologiques avant leurs excursions en mer.

Location de véhicules

Certaines agences de location d’automobiles proposent des contrats ne comportant aucune assurance. Avant de louer un véhicule, il est vivement recommandé de vérifier ce point de manière exhaustive : assurance conducteur, passagers, responsabilité civile, et en cas de dommages sur le véhicule lui-même.

En cas d’accident, et à défaut d’assurance, le conducteur peut faire l’objet de poursuites judiciaires et est passible d’emprisonnement s’il n’est pas en mesure de dédommager le loueur et la/les victime(s) de l’accident. Les montants exigés (en fonction de la gravité des dommages) peuvent atteindre plusieurs milliers d’euros. Par ailleurs, en cas de dommages corporels, les frais d’hospitalisation demeurent entièrement à la charge du client.

Dans les zones touristiques, de nombreuses agences louent des deux-roues ou des "scooters de mer" sans jamais proposer d’assurance. Compte tenu des risques encourus, il est vivement recommandé de ne pas avoir recours à leurs services et de ne jamais laisser son passeport au loueur.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016