Accès rapide :

Dernière minute

Les attaques et les enlèvements intervenus récemment dans l’Extrême-Nord du Cameroun et dans les Etats du nord du Nigéria, imputées au groupe terroriste Boko Haram, maintiennent le risque sécuritaire à un niveau très élevé.

Toutes les zones frontalières du Tchad sont formellement déconseillées, ainsi que la région du Lac Tchad. La frontière avec la République centrafricaine est par ailleurs fermée jusqu’à nouvel ordre.

Le reste du pays est déconseillé sauf raison impérative (zone orange). Les déplacements doivent se faire par voie aérienne ; à défaut sous escorte des forces de sécurité locales.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014