Accès rapide :

Swaziland

Swaziland

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 6 juin 2014 - Information toujours valide le: 30 août 2014

Sécurité

Recommandations générales

Le Swaziland peut être considéré comme globalement sûr pour les voyageurs, mais les promenades à pied la nuit dans les centres villes de Mbabane et de Manzini sont déconseillées (risque d’agression).

Les voyageurs peuvent s’informer sur la situation locale notamment auprès de l’Alliance Française de Mbabane (cf. onglet "Infos utiles" de la présente fiche) ou de l’Ambassade de France à Maputo (Mozambique), compétente pour le Swaziland.

Le site de la police royale du Swaziland (www.police.gov.sz) apporte des informations utiles et à jour sur les contacts à prendre et les comportements à adopter pour les victimes d’actes criminels.

Transports

Infrastructure routière

Malgré des routes goudronnées et en général en bon état, des pistes bien entretenues et une bonne signalisation routière, il convient d’éviter de circuler la nuit (éclairage public souvent absent sur les routes secondaires, brume possible selon l’altitude, notamment dans les environs de Mbabane) et de rouler prudemment en toutes circonstances, en raison de la présence fréquente sur les routes d’animaux domestiques (et sauvages, près des réserves animalières, notamment à Hlane) ou de conducteurs ivres.

La police de la route opère des contrôles fréquents et fait strictement appliquer les limitations de vitesse. Il convient de la contacter en cas d’accident (numéro d’urgence 999).

Il n’est pas recommandé de voyager, en dehors des villes, en utilisant les transports en commun (en général des minibus bondés et vétustes), ni de pratiquer l’auto-stop.

Il convient de vérifier que votre assurance auto est valide au Swaziland en cas de voyage avec votre véhicule.

Transport ferroviaire

Il n’existe plus de trains de voyageurs.

Transport aérien

La compagnie aérienne Swazi Airlink ne figure plus sur la liste noire européenne.

Entrée / Séjour

Un visa n’est pas nécessaire pour les ressortissants français pour un séjour touristique.

Les 13 postes frontières du pays ne sont pas ouverts 24h/24. Les horaires d’ouverture sont en général compris entre 07h00 et 18h00.

Douanes

A l’exception des véhicules diplomatiques, toute entrée de véhicule non enregistré au Swaziland est soumise à la perception d’une taxe d’entrée d’au moins 50 emalangeni (ou 50 rands), la taxe dépendant du type de véhicule. Il convient de conserver le justificatif de paiement de cette taxe durant tout le séjour. Seuls les paiements en espèces étant acceptés, il est recommandé de se présenter à la frontière avec des rands sud-africains, acceptés partout au Swaziland (1 rand = 1 Lilangeni).

Si nécessaire, les visiteurs doivent remplir une déclaration d’importation de biens. Les biens importés acquis dans l’un des pays de l’Union Douanière d’Afrique Australe (Afrique du Sud, Namibie, Lesotho) sont exemptés de droits de douane à hauteur de 250 emalangeni par personne et soumis à un droit de 14% au-delà de cette franchise. Pour les autres pays, les droits varient en fonction du pays et des biens.

La franchise douanière pour les visiteurs étrangers est de 400 cigarettes et 50 cigares ou 250 g de tabac ; 1 bouteille (750 ml maximum) d’alcool et jusqu’à 284 ml de parfum par personne.

Les étrangers qui viennent s’installer au Swaziland peuvent importer leurs effets personnels libres de droits.

Les armes à feu et munitions peuvent être importées après autorisation préalable, à solliciter auprès du Firearms Licensing Board, PO Box 49, Mbabane H100.

L’importation d’un animal domestique doit être organisée avant l’arrivée avec l’aide d’un vétérinaire d’Etat.

Santé

Avant le départ

Consulter son médecin, éventuellement son dentiste, et contracter une assurance incluant une possibilité d’évacuation sanitaire.

Vaccinations recommandées
  • Vaccination contre la fièvre jaune : un certificat de vaccination antiamarile est exigé pour les voyageurs en provenance d’une zone infectée.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.
  • Autres vaccinations conseillées : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B, et dans certains cas méningite à méningocoque tétravalente.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée. Demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
Fièvre jaune

Il n’y a pas de risque de contamination au Swaziland, mais la vaccination contre cette maladie est obligatoire pour toute personne ayant transité ou séjourné dans l’un des pays suivants : Angola, Bénin, Bolivie, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Colombie, Congo, Côte d’Ivoire, Equateur, Ethiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Conakry, Guinée-Bissao, Guinée équatoriale, Guyana, Guyane française, Kenya, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Ouganda, Panama, Pérou, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Soudan, Soudan du Sud, Suriname, Tanzanie, Tchad, Togo, Trinité-et-Tobago et Venezuela.

Rage

Une vaccination contre la rage peut être conseillée, en raison de la présence de nombreux animaux sauvages dans le pays, surtout pour les voyageurs souhaitant visiter les réserves naturelles hors des circuits touristiques protégés.

En cas de morsure par un animal, même domestique, une consultation médicale doit être recherchée rapidement.

Paludisme

Bien qu’en diminution ces dernières années, le paludisme est présent dans l’ensemble du pays. Le nombre de cas augmente à la saison humide, mais la transmission existe toute l’année.

Prévention du paludisme (malaria) : cette maladie parasitaire est transmise par les piqûres de moustiques, agissant principalement à la tombée du jour et pendant la nuit. Cela impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques et surtout moustiquaires…). L’air conditionné diminue le risque de paludisme, mais ne le supprime pas, et doit donc aussi s’accompagner de l’usage de moustiquaires. Un traitement médicamenteux préventif est recommandé pour les personnes demeurant moins de 6 mois. Cette prévention devant être adaptée à chaque individu et aux résistances existantes dans le pays contre certains anti-malariques (classification en zone 3 par l’OMS, soit à résistance élevée), il convient avant le départ de s’adresser à son médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France pendant une durée variable selon le produit utilisé.

En cas de fièvre après un séjour au Swaziland, une consultation médicale s’impose et l’exposition éventuelle au paludisme doit être signalée à son médecin. Si la fièvre survient pendant le séjour dans le pays, une consultation médicale accompagnée d’un test diagnostic avant le traitement, est fortement recommandée

Tuberculose

La tuberculose est également fortement présente au Swaziland. Elle est souvent associée au VIH, mais est aussi très fréquente de façon isolée. Le nombre de cas de tuberculose résistante aux traitements classiques est en forte hausse.

En cas de toux persistante qui ne cède pas aux traitements habituels, une consultation médicale s’impose.

Choléra

Le Swaziland est régulièrement confronté à des épidémies de choléra d’ampleur variable. Le risque est donc permanent dans tout le pays. Toutefois, le choléra touche peu les populations avec une bonne hygiène de vie. La prévention est la même que celles des maladies diarrhéiques comme indiqué ci-dessous.

Prévention de la diarrhée du voyageur et du choléra
  • Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférez les eaux en bouteilles capsulées. A défaut, consommez de l’eau filtrée, bouillie et décontaminée. Ne pas consommer de glaçons dont vous ignorez l’origine.
  • Evitez l’ingestion de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés.
  • Evitez la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits.
  • Evitez les restaurants à l’hygiène douteuse.
  • Veillez à un lavage régulier et soigneux (avec du savon) des mains avant et après chaque repas, et après un passage aux toilettes.
VIH-Sida – Hépatite B et Hépatite C

Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Etablissements hospitaliers

Les infrastructures de santé du pays disposent d’un équipement et d’un confort très limités, et les médecins sont peu nombreux, notamment les spécialistes. Les ruptures de stock de médicaments ne sont pas rares. Toute intervention médicale sérieuse doit si possible être réalisée à l’étranger. L’Afrique du Sud qui dispose de structures privées d’excellente qualité est la destination recommandée la plus proche (ville de Nelspruit notamment). A cause du coût élevé des soins, il est souhaitable d’avoir une bonne assurance santé.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Institut Pasteur (fiche pays)
Institut de veille sanitaire
Organisation Mondiale de la Santé

Infos utiles

Electricité

220 – 240 volt.

Climat

Le climat est tempéré. L’été est chaud et humide, avec des orages souvent violents, alors que l’hiver (juillet et août) est froid avec des possibilités de gel.

Fuseau horaire

GMT + 2h.

Horaires d’ouverture des commerces et des banques

Les magasins ouvrent en général entre 7h et 9h du matin et ferment vers 17h. En général, les banques sont ouvertes de 8h30 à 15h30 du lundi au vendredi (sauf le mercredi, fermeture à 13h) et le samedi de 8h30 à 11h.

Distributeurs de billets et utilisation de la carte bancaire

Les cartes bancaires internationales sont largement acceptées au Swaziland. Les distributeurs sont assez rares et concentrés dans les plus grandes localités et les zones commerciales (Mbabane, Manzini, vallée d’Ezulwini).

Consommation d’alcool

L’alcool est exclusivement vendu dans les « Bottle Stores ». La vente et la consommation sont interdites aux mineurs.

Informations générales actualisées chaque année dans le Swaziland Business Year Book, vendu dans le commerce au Swaziland.

Alliance française de Mbabane

Adresse : Po Box A266 SWAZI PLAZA - MBABANE

Contact : Mme Emily MOTU, directrice et consule honoraire

Tél : +268 2 404 36 67

Fax : +268 2 404 83 40

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014