Accès rapide :

Entrée / Séjour

Visa

Les ressortissants français désirant se rendre au Suriname doivent être en possession d’un passeport muni d’un visa ou d’une carte touristique.

Pour obtenir un visa, il convient de s’adresser à l’Ambassade du Suriname à Paris ou au Consulat Général du Suriname à Cayenne.

La carte touristique permet aux ressortissants français d’effectuer un seul séjour, d’une durée maximale de 90 jours, sur le territoire surinamais. Elle doit être accompagnée d’un passeport valide au moins 6 mois après l’entrée au Suriname, et peut être obtenue, à titre payant :

  • à l’aéroport international de Paramaribo-Zanderij (à l’arrivée)
  • à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol (au départ des vols d’Air France-KLM et de Suriname Airways vers Paramaribo)
  • auprès de l’Ambassade du Suriname à Paris
  • auprès du Consulat Général du Suriname à Cayenne
  • auprès de l’antenne consulaire du Suriname à Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane).

Il est indispensable de prendre contact avec l’une des représentations diplomatiques ou consulaires surinamaises avant votre voyage, afin de connaître les conditions de délivrance des visas et cartes touristiques ainsi que les heures d’ouverture des lieux de délivrance, notamment aux frontières.

Voyageurs en provenance de pays touchés par Ebola

Les autorités du Suriname indiquent que les personnes ayant séjourné en Sierra Léone, en Guinée et au Libéria pour une durée comprise entre un et vingt-et-un jours précédant leur départ pour le Suriname se verront interdire l’accès à bord des vols desservant le pays, à moins qu’elles puissent prouver, certificat de santé officiel et internationalement reconnu à l’appui, qu’elles ne sont pas porteuses du virus Ebola.

Les personnes ayant séjourné ou transité dans l’un des trois pays précités et se présentant à l’un des points d’entrée du Suriname se verront appliquer une mesure de quarantaine pour une période maximale de 21 jours avant d’être autorisées à circuler librement dans le pays, à moins qu’elles puissent prouver, certificat de santé officiel et internationalement reconnu à l’appui, qu’elles ne sont pas porteuses du virus Ebola. Les personnes en transit au Suriname ayant réservé un hôtel, et répondant à ces critères de séjour dans les pays à risque seront tenues de rester dans cet hôtel durant toute la période de transit.

Voyageurs en provenance des pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune

A compter du 4 novembre 2016, les voyageurs en provenance des pays et territoires dans lesquels il y a, selon les critères de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un risque de transmission de la fièvre jaune doivent impérativement présenter aux services de l’immigration un certificat de vaccination contre la fièvre jaune pour entrer au Suriname y compris pour un transit de plus de 12h et pour sortir du pays. La vaccination doit intervenir au moins 10 jours avant l’arrivée au Suriname.

La liste des pays où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune est en ligne sur le site de l’OMS (http://www.who.int/ith/chapters/ithchapterannex1FR.pdf?ua=1)


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016