Accès rapide :

Santé

Avant le départ

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes
  • Prévention du paludisme (malaria) :
    Cette maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…).
    A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Pays classé en zone 3.
  • D’autres maladies, en particulier virales, peuvent se transmettre par les moustiques, notamment la journée (par exemple la Dengue ou la Fièvre de la Vallée du Rift).
  • Dans les Etats régionaux du Jonglei et du Haut-Nil, l’OMS a constaté une recrudescence de leishmaniose viscérale (kala-azar ou fièvre noire), transmise par une piqûre de mouches.
Vaccinations
  • La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire. Un certificat de vaccination est exigé des voyageurs de plus de 9 mois entrant sur le territoire sud-soudanais. Par ailleurs un certificat de vaccination peut être exigé à l’entrée de certains pays pour les voyageurs quittant le Soudan du Sud.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.
  • Autres vaccinations conseillées (selon les conditions d’hygiène et la durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
  • Selon la durée de votre séjour, la vaccination contre la méningite à méningocoque (A+C et W135) peut vous être conseillée, en particulier à certaines périodes de l’année. Des cas de méningite bactérienne sont régulièrement signalés dans les Etats régionaux du Nil Blanc, du Warab, de l’Equatoria occidental, du Bahr el Ghazal septentrionnal et du Bahr el Ghazal occidental.
  • La vaccination contre la rage peut être recommandée selon votre destination et/ou la durée de votre séjour. Elle est particulièrement recommandée pour les professions à risques, les enfants en bas âge, mais aussi pour toute personne susceptible de rentrer en contact avec un animal atteint, surtout en cas de séjour en milieu rural.

Dans tous les cas demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Institut Pasteur (fiche pays)
Institut de veille sanitaire
Organisation Mondiale de la Santé


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014