Accès rapide :

Infos utiles

Avertissements sur le respect de la législation locale :

La législation, plus sévère qu’en France, est appliquée strictement aux nationaux comme aux étrangers.

Risques inhérents à la détention de stupéfiants

La répression contre l’usage ou la possession de drogue (sous toutes ses formes, de même que la possession d’ustensiles en permettant la consommation) est très sévère. Au-delà de certaines quantités (faibles), l’usage est assimilé au trafic, qui est puni d’une peine de mort obligatoire (le tribunal n’a pas le choix de prononcer une autre peine et il revient à l’accusé de prouver son innocence, ce qui est en pratique très difficile). La justice singapourienne ne fait preuve d’aucune indulgence. Des contrôles peuvent être effectués à l’entrée dans le pays en cas de doute (test d’urine confirmé par un test sanguin). En cas de test positif, la personne est réputée avoir consommé de la drogue à Singapour et punie selon la législation locale.

Mineurs de moins de 18 ans

La vente d’alcool et de cigarettes, l’accès aux boites de nuit et aux casinos sont interdits aux moins de 18 ans. L’accès aux salles de cinéma est réglementé en fonction de l’évaluation faite par l’autorité de censure, et peut être interdit aux enfants non accompagnés, aux mineurs de moins de 16 ou de 18 ans, et aux personnes de moins de 21 ans.

Vol à l’étalage

Le vol à l’étalage ou dans les magasins est sévèrement réprimé par de fortes amendes (plus de 1.000 euros) et / ou des peines de prison, même pour les touristes en transit. A l’aéroport de Changi, qui est sous surveillance vidéo permanente et où certains comptoirs de vente de produits détaxés sont largement ouverts sur les espaces publics, il convient de payer ses achats immédiatement avant de se diriger vers un autre rayon, même proche.

Attentats à la pudeur

Le comportement vis-à-vis des femmes ne doit jamais être équivoque et il convient d’éviter tout contact physique non consenti, quel qu’il soit. Sur simple dénonciation, la police peut procéder à des arrestations pour "attentat à la pudeur" (outrage of modesty). Tout dépôt de plainte se traduit par une arrestation et une procédure judiciaire au cours de laquelle il est très difficile de réfuter les faits relatés par la victime présumée. Les peines vont de l’amende à l’emprisonnement selon les faits.

Il arrive que des hommes soient mis en cause pour un contact physique qu’ils jugent pourtant involontaire ou anodin dans les discothèques du centre touristique (quartier de Clarke Quay) ou dans les « bars de nuit » de l’immeuble Orchard Tower (quartier commerçant de Orchard Road).

Comportements violents ou menaçants

Il faut éviter tout comportement violent ou même menaçant, la législation locale prévoyant les mêmes peines pour la menace et pour l’acte lui-même. Ainsi, une simple altercation comportant des menaces, même sans violences physiques, peut donner lieu à une forte amende ou mener en prison sur la foi des déclarations de la victime.

De même, toute agitation lors d’une interpellation par les forces de sécurité ou de police peut se traduire par un internement de force en hôpital psychiatrique.

Religions

Singapour étant une société multiethnique et multiconfessionnelle, la pratique des principales religions est libre (catholicisme, protestantisme, islam, bouddhisme, taoïsme, sikhisme, judaïsme) mais le prosélytisme est proscrit.

Règles liées à l’ordre et à l’hygiène publics

Il est interdit de fumer dans tous les lieux publics, d’importer et de consommer du chewing-gum, de posséder des documents considérés comme pornographiques, de jeter des emballages ou des mégots de cigarette par terre, de traverser les rues en dehors des passages prévus à cet effet. Des agents en civil infligent des amendes de plusieurs centaines de dollars aux contrevenants pris sur le fait.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014