Accès rapide :

Sécurité

Piraterie maritime

La navigation de plaisance est formellement déconseillée dans l’ensemble de la zone économique exclusive (ZEE) seychelloise. Les autorités seychelloises, en raison d’un risque avéré de piraterie, ont interdit la navigation de plaisance dans l’ensemble de la zone. Les déplacements sont par ailleurs déconseillés sauf raison impérative dans les îles au sud et au sud ouest de Mahé (cf. carte)

Seules les îles intérieures (dites aussi granitiques : Mahé, Praslin, La Digue, Silhouette et Frégate) sont déclarées comme relativement sûres sur le plan de la menace piraterie. Il convient néanmoins de rester vigilant, particulièrement pendant les périodes d’intermousson qui favorisent l’activité des pirates profitant de conditions météorologiques plus favorables.

Il est vivement conseillé aux navigateurs de prendre contact avec les consulats ou ambassades à leur appareillage et arrivée sur zone avec leur programme de navigation et la liste de l’équipage. Ces informations peuvent être données également à ALINDIEN, au titre du contrôle naval volontaire. Téléphone de permanence ALINDIEN : +33 4 98 00 76 71 / alindien [at] free.fr

Voir également la fiche "Piraterie maritime" de ce site.

Délinquance

Bien que les Seychelles restent dans l’ensemble un pays assez sûr, une hausse de la délinquance est constatée.

Les étrangers ne sont plus épargnés par les vols à l’arraché, y compris en centre-ville et en journée. Il est donc conseillé de laisser à l’hôtel, et si possible dans un coffre, bijoux et accessoires susceptibles d’attirer l’attention.

Des vols de sacs sont fréquemment signalés sur les plages de Mahé et de Praslin, bien que la police locale exerce désormais une surveillance.

Les cambriolages sont par ailleurs fréquents, y compris dans les hôtels, les voleurs n’hésitant pas à escalader les bâtiments pour pénétrer par une fenêtre ouverte.

En cas d’agression, il est particulièrement recommandé de ne pas opposer de résistance.

Il est déconseillé de se déplacer seul la nuit.

Pour toute excursion prolongée, il est recommandé de déposer valeurs et documents d’identité à la réception des hôtels et de donner le détail de son itinéraire. Cette précaution permet d’alerter plus rapidement les autorités maritimes ou de police en cas d’accident ou de disparition.

Il est conseillé de préférer les excursions en groupes, sinon, de se munir de téléphones mobiles pour signaler sa position en cas de difficulté.

Baignades en mer

Plusieurs noyades accidentelles ont lieu chaque année. En milieu naturel, la prudence doit rester de mise : courants, récifs, et faune dangereuse (voir ci-après) représentent un risque qu’il ne faut jamais négliger.

Il est conseillé de respecter les interdictions de baignades indiquées soit par panneau in situ soit sur les cartes touristiques.

Les plages des grands hôtels sont, en règle générale, surveillées par des maîtres nageurs.

Attaques de requins

Le 15 février 2012, le gouvernement seychellois a levé l’interdiction de baignade imposée pour quelques plages de Praslin suite aux deux attaques mortelles de requins du mois d’août 2011.

Aucune nouvelle attaque n’a été signalée depuis août 2011. Ceci ne signifie pas pour autant que tout danger soit écarté, aussi est-il toujours conseillé de :

  • se baigner près des plages, à une distance réduite, en évitant les eaux profondes,
  • s’abstenir de jeter des déchets organiques dans l’eau, susceptibles d’attirer la faune,
  • éviter les maillots de bain de couleur vive,
  • éviter de se baigner au lever et au coucher du soleil.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014