Accès rapide :

Entrée / Séjour

La frontière terrestre avec la Guinée est de nouveau ouverte depuis le 26 janvier 2015.

Il n’existe officiellement aucune restriction des déplacements par voie terrestre entre le Sénégal et le Mali. Toutefois, vous êtes invité(e) à consulter le site Internet de l’Ambassade de France à Dakar [http://www.ambafrance-sn.org/] avant tout déplacement dans la zone frontalière avec le Mali, la Guinée et la Mauritanie, ainsi que les fiches « Conseils aux voyageurs » consacrées à ces pays.

Visa

Les ressortissants français désirant se rendre au Sénégal pour un séjour de moins de 90 jours, doivent être munis d’un visa biométrique.

Pour remplir sa demande en ligne et effectuer le paiement de son visa, le requérant est invité à consulter le site de la SNEDAI ou, en cas de difficulté ou d’information complémentaire, à contacter leurs services à Dakar : Tel : (00221) 33 889 89 30 - Infoline : (00221) 77 386 71 82 / 77 094 09 02 (24H/24H) - Courriel : contact [at] snedai.sn.

Il peut effectuer son enrôlement par une demande en ligne ou au consulat général du Sénégal le plus proche (Paris, Bordeaux, Lyon ou Marseille), afin de recevoir ou non un document de confirmation de délivrance de visa comportant un code-barres et toutes indications utiles.

Il est ensuite invité à retirer son visa, après un délai de traitement de 48 heures, auprès d’un des consulats généraux ou à l’aéroport de Dakar (pour ce dernier, il faut savoir que le temps d’attente pourrait être long), muni de son reçu d’enrôlement.

Le ministère de l’Intérieur a toutefois accordé deux facilités :

  • Les touristes voyageant avec un tour opérateur sont exemptés de ce visa jusqu’au 30 juin 2015.
  • Les étrangers soumis au visa d’entrée peuvent, s’ils ont des difficultés pour procéder au pré-enregistrement ou se rendre dans un consulat, embarquer sans pré-visa et l’obtenir à l’arrivée dans les aéroports ou aux postes frontières terrestres équipés.

Informations complémentaires :

  • l’enrôlement (prise d’empreintes et photo) est obligatoire pour chaque demande de visa, même si le requérant a déjà obtenu plusieurs visas ;
  • il est possible d’envoyer une personne pour récupérer le visa sur présentation de la copie originale du reçu d’enrôlement, une procuration signée par le requérant et la photocopie de sa pièce d’identité ;
  • le visa biométrique requiert la présence du demandeur. La prise d’empreintes digitales est obligatoire pour tout demandeur, à l’exception des mineurs de moins de 12 ans, mais leur présence est nécessaire ;
  • laissez-embarquer : prorogation jusqu’au 30 juin 2015 de la facilité accordée pour l’embarquement des passagers non munis du pré-enrôlement ou pré-enregistrement ;
  • binationaux : accord pour le laissez-embarquer des enfants de moins de 15 ans s’ils sont détenteurs d’un extrait de naissance transcrit dans un Consulat Général du Sénégal en France ;
  • preuve de résidence : la carte d’identité Étranger ou son récépissé sont admis comme preuve de résidence, et de ce fait exempte les ressortissants français qui résident au Sénégal de la procédure d’enrôlement et du paiement du visa ;
  • enfants mineurs de résidents français : si les enfants mineurs voyagent seuls, la preuve de résidence est la copie de la carte d’identité Étranger ou le récépissé accompagné d’une preuve de filiation (acte de naissance, copie du livret de famille…).

Les principaux postes frontières terrestres sont dotés de l’équipement nécessaire pour la délivrance de visa.

Toutefois, le poste à Massala (ou Moussala) entre Kéniéba et Saraya (Kédougou) n’étant pas équipé pour délivrer le visa sénégalais, il est conseillé aux étrangers soumis au visa de réciprocité en provenance de Bamako d’emprunter un autre poste frontière comme Kidira ou Kalifourou.
Le poste frontière entre Koundara (Guinée) et Médina Gounass (Sénégal) est soumis aux mêmes contraintes.

Pour un séjour de plus de 3 mois, une carte de résident est obligatoire et doit être demandée aux services de la direction de la police des étrangers et des titres de voyage.

Voyager seul avec son ou ses enfant(s)

Les passagers embarquant sur un vol international accompagnés d’au moins un enfant mineur, et dans le cas où l’un des parents ne voyagerait pas avec l’enfant, doivent obligatoirement fournir un document attestant de son autorisation. Cette attestation, visée par les services de police, pourrait être réclamée par la Police aux Frontières au moment du départ.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015