Accès rapide :

Sécurité

Recommandations générales

On assiste depuis quelques années à un développement de la petite délinquance urbaine (vols à l’arraché, cambriolages à domicile ou dans les véhicules, voire, dans certains cas, agressions physiques) liée à la disparité des revenus dans l’île et à l’importance des flux touristiques, ainsi qu’à une recrudescence de la violence dans le cadre d’une guerre de gangs motivée par le trafic de drogue, touchant parfois la population.

Les attaques contre les touristes, auparavant rares, se font un peu plus fréquentes. La présence de la police dans les zones touristiques lors des manifestations festives suffit le plus souvent à décourager de potentiels agresseurs, mais sans leur présence certains quartiers et certaines zones isolées sont à éviter, particulièrement dans la partie nord de l’île, à Castries et Gros-Islet.

En raison de cette montée de l’insécurité, il est recommandé de suivre les consignes de sécurité suivantes :

  • en règle générale, ne pas circuler seul ou dans des endroits isolés, particulièrement de nuit, et éviter les plages désertes ;
  • éviter les quartiers festifs non fréquentés par les touristes, où la surveillance policière est généralement défaillante ;
  • ne pas s’attarder dans les rues à des heures trop tardives ;
  • ne pas résider dans des endroits isolés ;
  • vérifier avant le départ le niveau de sécurité offert par les hôtels locaux (gardiennage, dispositif de protection des accès, etc.), celui-ci pouvant varier selon la catégorie des établissements et leur localisation ;
  • déposer au coffre de la réception de l’hôtel, si les chambres ne disposent pas d’un coffre individuel, les documents de voyage, passeports et les objets de valeur ;
  • pour les plaisanciers, se montrer prudent lors des mouillages en dehors des marinas (voir également la fiche « Piraterie maritime » de la présente rubrique).
Avertissement concernant la justice

Les justiciables sont susceptibles d’être placés en détention provisoire pendant plusieurs années jusqu’à leur procès. Compte tenu des délais des procédures judiciaires constatés au cours des dernières années, les personnes faisant l’objet de poursuites peuvent ainsi se retrouver bloquées dans le pays, voire incarcérées à titre provisoire durant une très longue période dans l’attente de leur jugement.

Tempêtes tropicales

La zone caribéenne fait l’objet d’une vigilance météorologique en raison de la fréquence des phénomènes dépressionnaires pouvant générer des vents très violents et de très fortes précipitations. Il convient de rester vigilant en toute saison et de se tenir informé des avis météorologiques en consultant le site www.tibleu.com (en français) et le site du National Hurricane Center (NHC), www.nhc.noaa.gov (en anglais).

Pendant la saison cyclonique (de juin à début décembre certaines années), il est conseillé de suivre les recommandations du NHC et la rubrique « ouragans » du site France-Diplomatie et d’être attentif aux informations diffusées par les autorités locales.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2017