Accès rapide :

Santé

Avant le départ

Consulter son médecin (éventuellement son dentiste).
Souscrire à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire. Outre la garantie qu’elle apporte, elle est requise pour l’obtention du visa. Cf. également la rubrique « Assurances » du présent site.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (+/- coqueluche) est conseillée.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B, encéphalite à tiques d’Europe centrale, vaccin grippal saisonnier et méningite à méningocoque.

Rage : la plus grande prudence vis-à-vis des animaux errants est recommandée. La prévention repose sur l’absence de contact avec des animaux suspects et la vaccination préventive.

En cas de séjour en Sibérie, la vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire.

Hépatites virales

Des épidémies d’hépatite "A" pouvant survenir localement en raison de la vétusté des conduites d’eau ou de la mauvaise qualité de certaines boissons distribuées dans le commerce, il est recommandé aux voyageurs de ne boire que des boissons vendues en bouteilles capsulées, et d’éviter d’acheter des bouteilles dans les petites échoppes. La consommation d’eau du robinet est par ailleurs déconseillée ; il convient également d’être vigilant sur les dates de péremption des produits alimentaires, sur la qualité des vodkas et autres alcools de fabrication artisanale vendus en kiosque.
Le risque d’hépatite B est chronique.

Risques liés aux tiques

Le retour des températures estivales favorise l’apparition dans les forêts russes, et plus particulièrement sibériennes, de tiques porteuses d’arbovirus de type B. Il est donc recommandé à ceux de nos compatriotes qui envisagent de voyager durant l’été en Sibérie ou en Russie Centrale :

  • d’éviter de pénétrer dans les forêts et, dans le cas où la traversée de forêts s’avérait nécessaire, de couvrir les zones généralement découvertes (en particulier la tête et les mains) ;
  • de consulter un médecin, voire les services spécialisés dans le diagnostic et le traitement des arboviroses, avant de quitter le territoire français.
Rage

Il convient de s’éloigner immédiatement de tout chien errant ou ayant un comportement suspect et d’éviter les contacts avec des animaux non vaccinés. En cas de morsure, griffure, plaie ou muqueuse en contact avec la salive animale :

  • laver aussitôt le point de contact à l’eau savonneuse puis appliquer un antiseptique ;
  • consulter dans les meilleurs délais un médecin, de préférence par l’intermédiaire d’un prestataire d’assistance internationale (assurance-rapatriement) ; celui-ci jugera de l’opportunité d’un traitement immédiat (immunisation).

Consulter également la rubrique "Vaccinations" de la présente fiche.

Risques particuliers

Il est conseillé d’éviter de se baigner dans les lacs et les étangs en raison des risques de leptospirose, de paludisme autochtone (régions de Novossibirsk et Ekaterinbourg).

Virus du Nil

De nombreux cas de virus du Nil ont été signalés à l’été 2010 dans trois régions de Russie : les régions de Volgograd, Rostov sur le Don et Voronej. Le risque de propagation de ce virus est réel et il convient de garder à l’esprit les informations suivantes sur le mode de contamination et les moyens de prévention :

  • le virus du Nil est véhiculé par des moustiques communs ;
  • il se manifeste en général par des symptômes grippaux bénins mais peut évoluer dans de rares cas, pour des personnes âgées ou fragiles, en méningite ;
  • la propagation de ce virus a surtout lieu dans les zones humides et marécageuses ou à proximité des rivières ;
  • la seule prévention se fait par le port de vêtements amples et l’application de crème anti-moustiques.
Grippe aviaire / grippe A/H1N1

La Russie fait partie des pays touchés par l’épizootie de grippe aviaire et de grippe A/H1N1. Au moment des migrations des oiseaux sauvages, la Russie connaît un développement épisodique de foyers de grippe aviaire. Concernant la grippe A/H1N1, deux périodes de contamination sont particulièrement à risque : de mi-janvier à fin mars et octobre-novembre.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter la rubrique Infos pratiques > Risques > Risques sanitaires de ce site.

VIH - Sida

Prévalence non négligeable du VIH - sida. Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Médicaments

En raison de l’ampleur prise par la contrefaçon de médicaments en Russie, il est recommandé aux voyageurs d’emporter avec eux les médicaments achetés en France et appropriés à leur état ou à leur traitement.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014