Accès rapide :

Entrée / Séjour

Les principaux points d’entrée sur le territoire de RDC sont l’aéroport de Kinshasa N’Djili, l’aéroport de Lubumbashi et le « beach » Ngoliba de Kinshasa (face à Brazzaville).

Visas

A l’entrée sur le territoire de RDC, vous devrez obligatoirement présenter :
• Un passeport en cours de validité suffisante pour la durée du séjour.
• Un carnet de vaccinations attestant que vous êtes vacciné contre la fièvre jaune (obligatoire pour entrer en RDC).
• Un visa en cours de validité.

 Ambassade congolaise compétente

Le voyageur souhaitant se rendre en RDC doit obligatoirement s’adresser à l’ambassade de RDC de son pays de résidence ou, à défaut, à l’ambassade de RDC territorialement compétente pour le pays dans lequel il réside.

A l’arrivée en RDC des contrôles sont effectués et le voyageur expatrié ne pouvant apporter la preuve de son expatriation est interdit d’entrer sur le territoire congolais, sans possibilité d’intervention pour l’Ambassade.

Sortie du territoire

A la sortie du territoire, vous devrez présenter les preuves de paiement des taxes suivantes auxquelles est soumis tout déplacement aérien :
• Pour les vols internationaux 50 USD de « Go Pass »,
• Pour les vols domestiques 36 USD de taxe aéroportuaire + 10 USD de « Go Pass ».
Il est recommandé de conserver 50 USD par personne le jour du départ pour régler cette taxe.

Journalistes

Les journalistes étrangers qui souhaitent réaliser un reportage doivent obtenir une autorisation de tournage (payante) du Ministère congolais de la Communication et des Médias. Une lettre explicative présentant le sujet de leur reportage est alors demandée. Cette autorisation peut-être sollicitée auprès de l’Ambassade de la RDC à Paris, en même temps que le visa. En cas de difficulté, contactez le service de presse de l’Ambassade de France.

Personnels des ONG et des organisations internationales (OI)

Les personnels des ONG et des OI déployés en zone rouge (Est de la RDC) sont fréquemment privés, pour une durée de plusieurs mois, de leurs titres de voyage en raison de tracasseries administratives locales.

Compte tenu du risque inhérent à la zone dans laquelle ils séjournent, il est vivement conseillé à ces personnels de se munir d’un second passeport avant leur entrée en RDC (en se référant à ces Conseils aux voyageurs et en présentant une attestation de leur employeur justifiant de leur emploi en RDC), de façon à pouvoir gérer une évacuation urgente le cas échéant.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014