Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

- Éviter les vêtements courts et les décolletés. Respecter l’interdiction de boire, manger ou de fumer en public pendant le mois de Ramadan.

- Un regard insistant, un geste déplacé ou des paroles outrancières sont de nature à déclencher de vives réactions qui peuvent se traduire par des poursuites pénales avec emprisonnement (atteinte à l’honneur, outrage à personne dépositaire de l’autorité publique).

- Il en est de même pour toute manifestation ostentatoire à caractère sexuel, la limite étant très vite atteinte au sein d’une société particulièrement conservatrice.

- Le Qatar est un pays où l’Islam est la religion officielle. Toute activité de prosélytisme non islamique est proscrite. Ces règles de bon sens s’appliquent partout, y compris dans la zone de transit de l’aéroport international de Doha.

Alcools, produits stupéfiants et autres interdictions

- La consommation d’alcool est autorisée dans les grands hôtels sur présentation d’une pièce d’identité.

- Le transport, la détention, l’offre et la consommation de produits stupéfiants sont strictement interdits et sévèrement punis par la loi. Même une quantité infime de produits illicites est passible d’un emprisonnement immédiat.

- Outre l’alcool, il ne faut pas tenter d’importer de la viande de porc ou des objets, des revues, des enregistrements à caractère pornographique. Tous les produits interdits font l’objet d’une détection systématique dans les bagages et leur découverte peut entraîner des poursuites pénales avec risque d’emprisonnement.

Infrastructure routière

L’état du réseau routier est bon sur l’ensemble du territoire. La vitesse est limitée à 120 km/h sur les grands axes et à 60/80 km/h dans les agglomérations.

La conduite sous l’emprise de l’alcool (qu’elle qu’en soit la quantité) est absolument interdite et constitue un délit grave, pour lesquels les Qatariens appliquent la règle d’une "tolérance zéro".

Il convient en outre :

  • de faire attention à la traversée d’animaux la nuit et au risque d’éclatements de pneus dus aux fortes chaleurs.
  • de ne pas s’aventurer seul dans le désert. En dehors des routes asphaltées, notamment dans le désert, les véhicules ne sont assurés que sous certaines conditions.

En cas d’accident, ne pas déplacer le véhicule, même s’il gêne la circulation ; appeler le numéro d’urgence 999, attendre l’arrivée de la police et avertir l’ambassade de France. S’il y a des victimes, le chauffeur restera en garde à vue jusqu’à ce que le rapport de police l’ait dégagé de toute responsabilité.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016