Accès rapide :

Entrée / Séjour

Visa

- Il est possible d’obtenir un visa d’entrée aux postes frontières (air, terre) du Qatar.

Le visa est délivré :

- pour une validité d’un mois (renouvelable une fois),

- au prix de 100 Rials qatariens (environ 20 €). ATTENTION, ce visa n’est payable qu’au moyen d’une carte bancaire, en cours de validité.

- Pour tout séjour prolongé (dans le cadre d’un contrat de travail ou d’une demande de résidence), le Qatar impose des analyses de sang nécessaires à tout établissement d’un permis de séjour (VIH-Sida, tuberculose, hépatite B et C). Les certificats délivrés par des autorités médicales étrangères antérieurement à l’arrivée au Qatar ne sont pas reconnus. Le candidat à la résidence ne sera pas autorisé à séjourner au Qatar si l’un des tests de dépistage se révèle positif.

- Le voyageur doit s’abstenir d’arriver au Qatar en possession d’alcool ou d’autres produits interdits tels que les stupéfiants.

Résidence

Première formalité à accomplir lors de votre arrivée au Qatar, le permis de résidence est indispensable pour résider et/ou travailler au Qatar. Il est également requis pour toutes les formalités liées à l’ouverture d’un compte en banque, à la signature d’un bail de location, à l’achat d’une voiture, à l’inscription des enfants à l’école, etc.

Le permis de résidence nécessite un parrainage (« sponsorship ») local, le plus souvent celui de votre employeur. Le parrainage est une relation juridique entre un sponsor (kafil en arabe) et un travailleur.

Le sponsor (il peut s’agir d’un particulier ou d’une société) fait en quelque sorte office de « garant » de votre résidence au Qatar auprès des autorités. Toutes vos démarches administratives requerront son autorisation, de même que toutes vos sorties du territoire (qu’il s’agisse d’un voyage à titre professionnel, privé, ou pour quitter définitivement le pays).

Le travailleur expatrié doit également obtenir l’autorisation de son sponsor pour changer d’emploi.

Important : le permis de résidence est délivré exclusivement par le Département de l’Immigration. L’Ambassade de France ne participe pas à cette procédure.

ATTENTION

  • Il n’est pas rare que les sociétés conservent les passeports de leurs employés, bien que cette pratique soit interdite par la loi.
  • En cas de rupture unilatérale de contrat, l’employeur peut lancer une procédure de « travel ban » qui correspond à une interdiction de sortie du territoire, jusqu’au règlement du conflit.

    Pour plus d’informations, vous pouvez également contacter l’Ambassade du Qatar en France et consulter son site. Il est également recommandé de consulter le site de l’ambassade de France au Qatar pour tout complément et pour accéder aux liens utiles.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014