Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Le réseau routier est bon et les villes principales sont desservies par des autoroutes (autoestradas A1, A2, A3…) payantes ou des routes à quatre voies (vias rapidas IC/IP) gratuites.
Le site internet de la Direction Générale des Autoroutes et Routes du Portugal fournit des informations sur l’état des routes, du trafic, etc.

Le Portugal a récemment mis en place un nouveau système de péage exclusivement électronique qui facture les passages sur autoroute en photographiant les plaques minéralogiques (le paiement se fait par prélèvement automatique ou dans les bureaux de poste portugais (« Correios »).

Des alternatives sont prévues pour les véhicules étrangers. Les différentes modalités disponibles sont consultables sur ce site internet (en français). Il est conseillé de choisir un système avant le départ de France.

Sécurité routière

Le code de la route et la signalisation sont les mêmes qu’en France mais, en pratique, une vigilance redoublée s’impose en voiture. Le taux d’accidents mortels est encore au Portugal supérieur de trente pour cent à la moyenne européenne.

Les limitations de vitesse sont de 120 km/h sur autoroute, 100km/h sur les voies rapides, 90km/h sur route et 50 km/h en agglomération.
En outre, sur certaines routes à plusieurs voies existent, selon les voies, des vitesses minimales en dessous desquelles il est interdit de rouler.

Depuis le 23 février 2005, sont obligatoires à bord de tous les véhicules (y compris étrangers) circulant au Portugal un gilet fluorescent (à conserver dans l’habitacle de la voiture et non dans le coffre) et un triangle de signalisation. Le gilet fluorescent doit être utilisé par tout automobiliste amené à quitter son véhicule sur le bord d’une route. Le triangle de signalisation doit être disposé à une distance minimale de 50 mètres à l’arrière du véhicule.
La police portugaise verbalise les conducteurs qui ne respectent pas ces règles.

Le taux d’alcoolémie maximum toléré au volant est de 0,5g/l. La conduite en état d’ébriété est passible d’une amende.
La conduite d’un véhicule sous l’emprise de certaines substances ’’qui altèrent la capacité de conduire’’ est interdite. Les substances incriminées sont le cannabis, la morphine, la cocaïne, les amphétamines et l’ecstasy. Les contrôles consistent en une série de tests permettant de déceler la présence de signes extérieurs associés à la prise de stupéfiants. Lorsque la présomption est établie, la police ordonne une analyse d’urine, qui peut être complétée par une analyse de sang. Le refus d’effectuer ces tests sans motif légitime est puni des mêmes peines que la conduite sous l’emprise de stupéfiants : une amende de 250 à 2500 Euros.

L’usage du téléphone mobile est désormais interdit pendant la conduite, sauf à disposer d’un système "mains libres". Le non-respect de cette réglementation est passible d’une amende de 500 à 2500 Euros.

Sur certaines portions de route, notamment l’A25 entre Aveiro et Vilar Formoso, il est obligatoire de rouler avec les feux de croisement allumés, même de jour. De nombreux contrôles sont effectués et les contrevenants sont passibles d’amende.

En cas d’infraction au code de la route, le contrevenant étranger doit immédiatement payer l’amende correspondante, voire, en cas de faute grave justifiant la comparution ultérieure devant un tribunal, une caution équivalant au montant maximal de l’amende. L’impossibilité de payer l’amende peut entraîner la confiscation immédiate du véhicule ou des documents afférents à celui-ci. Dans ce dernier cas, une attestation provisoire de circulation est délivrée à l’auteur de l’infraction.

En cas d’accident sur la voie publique, il est fortement recommandé aux conducteurs, après avoir signalé l’accident par la pose du triangle réglementaire, de rester sur les lieux de l’accident et de ne pas déplacer les véhicules. En effet, pour limiter les conflits éventuels entre les conducteurs ou leurs assureurs respectifs, la police portugaise a coutume de se déplacer sur les lieux de l’accident ; les parties concernées et les éventuels témoins sont interrogés sur place et les circonstances exactes de l’accident sont dûment consignées par les autorités.
Lorsque l’on demande de l’aide à partir d’une borne SOS, s’assurer que le véhicule de dépannage qui se présente est bien celui de la société contactée par téléphone.
En cas d’accident grave, le numéro d’urgence national est le 112.
A tous moments, il convient de respecter scrupuleusement les règles de sécurité suivantes :

  • respecter strictement les limitations de vitesse, notamment sur les routes à quatre voies (IC/IP) qui ressemblent à des autoroutes, mais ne sont pas adaptées à la circulation à grande vitesse.
  • ne pas s’arrêter sur la chaussée.
  • attacher les ceintures de sécurité à l’avant comme à l’arrière.
  • disposer d’un siège rehausseur pour les enfants de 3 à 12 ans mesurant moins d’1m50. Interdit à l’avant, le siège s’utilise en combinaison avec les ceintures de sécurité arrières du véhicule.
  • redoubler de vigilance en fin de semaine à l’heure de sortie des bars et discothèques (nuit, petit matin)
  • être prudent sur les routes nationales où la circulation des poids lourds est intense
  • faire attention à la circulation des deux-roues souvent fortement chargés.
Réseau ferroviaire

Il est en bon état mais peu développé.
Site internet des Chemins de fer portugais.

Transport aérien

Vols internationaux à destination de Lisbonne, Porto et Faro.
Bon entretien de la flotte intérieure.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014