Accès rapide :

Infos utiles

Comportements illicites

1. Stupéfiants et consommation d’alcool

La détention de stupéfiants est un délit. Quelle que soit la quantité saisie, des poursuites seront engagées devant les tribunaux locaux (72.000 faits recensés en 2013). Dans l’attente du jugement, le prévenu peut être placé en détention provisoire s’il n’offre pas des garanties de représentation en justice suffisantes (caution). Dans plusieurs cas, il a été observé que cette mesure pouvait atteindre plusieurs mois. Les peines prononcées en matière de consommation ou de trafic de drogue comportent un emprisonnement et une amende. Par ailleurs, boire de l’alcool sur la voie publique est interdit. L’état d’ébriété, même sans dommage pour autrui, peut aboutir à un placement d’autorité dans un hôtel de dégrisement, aux frais du contrevenant.

2. Législation sur le viol

Les voyageurs circulant en Pologne sont soumis à la législation locale et notamment au code pénal, qui dans son article 197 considère comme violeur toute personne qui conduit par la violence, la menace illégale, mais aussi par ruse ou stratagème une autre personne à avoir un rapport sexuel. Après une relation sexuelle consécutive à la consommation d’alcool, la personne qui considèrerait avoir été incitée à boire est ainsi en droit de déposer une plainte pour viol.

Réglementation douanière

Un justificatif des ressources nécessaires au séjour peut être demandé à l’entrée du territoire. L’importation ou l’exportation de devises d’un montant supérieur à 10.000 euros doit faire l’objet d’une déclaration spéciale, de même que tout objet vieux de plus de 50 ans et qui dès lors entre dans la catégorie des antiquités en Pologne. Concernant le tabac et l’alcool, des limites d’importation en franchise de droits sont fixées selon le moyen de transport emprunté. Pour toute question à ce sujet, s’adresser (en anglais ou allemand) à info.sluzbacelna [at] kat.mofnet.gov.pl et tél. +48 33 857 62 51.

Circulation routière, règles de conduite

La Pologne ne possède pas encore un système autoroutier complet entre ses grandes agglomérations. Sur les voies ordinaires, le signalement est conforme aux standards européens, mais l’état de la chaussée peut laisser à désirer sur de nombreux tronçons. Par conséquent, le conducteur doit se montrer constamment prudent, en particulier la nuit ou en cas d’intempéries, et éviter tout excès de vitesse comme toute manœuvre dangereuse. Des mesures de contrôle de la circulation sont très fréquentes, et tendent à réduire le nombre d’accidents ces dernières années (35.385 en 2013, occasionnant 3.291 tués et 43.471 blessés). Cependant, avec 87 décès/million d’habitants, le taux de mortalité sur la route reste un des plus élevés dans l’Union européenne (moyenne : 52).

Afin de lutter contre la conduite en état d’ivresse, ce qu’il considère comme une priorité, le gouvernement polonais s’apprête à renforcer une législation déjà sévère. 128.000 faits ont été relevés en 2013, soit 90 % des infractions routières. A partir de 0,2 g/l, le conducteur se place en contravention et encourt une peine d’amende et de prison (5 à 30 jours), ainsi qu’une suspension de permis de conduire (3 ans). Au-delà de 0,5 g/l, il s’agit d’un délit, sanctionné par une amende, un emprisonnement (jusqu’à 2 ans) et une suspension (jusqu’à 10 ans) - une peine encore augmentée en cas de récidive.

A signaler que les feux de croisement doivent être allumés de jour comme de nuit, dès que le véhicule est en marche. A noter également que, depuis 2011, les véhicules dont la masse maximale autorisée dépasse 3,5 tonnes (y compris les camping-cars et les remorques), ainsi que tout véhicule transportant plus de 9 passagers, doivent s’acquitter à l’entrée du réseau polonais d’une taxe routière, sous peine d’une amende élevée. Pour toute information à ce sujet, consulter www.viatoll.pl.

En ville, automobilistes, cyclistes et piétons sont identiquement verbalisés s’ils ne respectent pas la signalisation de circulation (feux de carrefours, passages protégés, pistes cyclables…). Il est inutile d’espérer une mesure d’indulgence envers l’usager étranger qui n’observerait pas ces prescriptions.

Réseaux ferroviaire et aérien, transports urbains

Dense et bien entretenu, le chemin de fer permet de rejoindre toute localité de moyenne importance en Pologne. Pour tout renseignement sur le réseau national, consulter www.pkp.pl et www.intercity.com.pl. La compagnie aérienne nationale LOT dessert quotidiennement les principales villes polonaises, soit au départ de Varsovie, soit entre elles. Sa flotte est constituée d’appareils modernes. En hiver, le brouillard peut occasionner des retards dans les vols (voir www.lot.pl).

Dans les grandes agglomérations, il existe un réseau de métro (Varsovie), bus et tramways sûr et bon marché. Acheté à l’unité dans les kiosques ou aux distributeurs automatiques, le billet couvre une période d’utilisation (20 minutes, 45 minutes, une journée…) sur tout le réseau, et non pas un trajet particulier. Tout dépassement du temps imparti par le compostage est sanctionné. Se renseigner auprès de www.ztm.waw.pl pour Varsovie ou de www.mpk.krakow.pl pour Cracovie.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016