Accès rapide :

Santé

L’infrastructure médicale est souvent très insuffisante en province. Certains ressortissants étant très isolés, il convient d’avoir à l’esprit que tout problème de santé, mineur en France, peut devenir très problématique aux Philippines, faute de pouvoir être soigné rapidement. Par conséquent, il est fortement recommandé, avant tout voyage aux Philippines, de souscrire à une mutuelle de santé et à un contrat d’assistance rapatriement.

Virus Ebola Reston

Une variante apparemment bénigne du virus d’Ebola, appelée Ebola-Reston, a été identifiée aux Philippines chez les singes et les porcins. Bien que ce virus ne soit pas considéré, a priori, comme présentant des risques pour l’homme, il est conseillé de vérifier avant toute consommation que la viande de porc a été bien cuite.

Paludisme

Cette maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…).
A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé.
Classification : zone 3

Dengue

Une épidémie de dengue sévit actuellement sur tout le territoire des Philippines, y compris la capitale, Manille. Le ministère de la Santé (DOH) a enregistré une augmentation de 98,9% du nombre de cas de dengue au cours des 8 premiers mois de cette année 2010 par rapport à la même période en 2009 (69.594 infections en 2010). Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques et se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruptions cutanée). Il convient donc de respecter les mesures individuelles de protection et ce, y compris la journée : vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électrique. La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre. La prise d’aspirine est à proscrire. Par ailleurs, il n’existe pas de traitement médicamenteux préventif contre la dengue.

Rage

L’ensemble de l’archipel est affecté par la rage, mais les cas concernant des humains semblent plus importants dans le nord de l’île de Luçon et l’île de Bohol. Il convient d’éviter les contacts avec les animaux errants mais aussi les animaux domestiques (chiens et chats), rarement vaccinés, dont le comportement est suspect.

En cas de morsure, nettoyer la plaie avec de l’eau propre et du savon, appliquer un antiseptique, contacter le médecin le plus proche. Des centres de traitement contre la rage (Animal bite treatment clinic) existent dans certaines localités.

Consultez votre médecin traitant avant le départ et contractez une assurance de rapatriement sanitaire.

Epidémie de grippe aviaire

Recommandations générales d’hygiène, pour les voyageurs qui visent à se protéger des infections microbiennes :

  • éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ;
  • se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou un soluté hydro-alcoolique qu’il est conseillé d’emporter dans ses bagages.

Pour de plus amples renseignements, consulter la fiche réflexe "Risques sanitaires"

VIH - Sida

Le caracère insulaire des Philippines a relativement protégé l’archipel contre la pandémie de sida. Les statistiques sont rares mais le virus HIV y est bien présent.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014