Accès rapide :

Infos utiles

Volontariat et bénévolat

La plus grande prudence est recommandée aux Français souhaitant effectuer un volontariat ou un bénévolat au Pérou, notamment dans le cadre d’un projet d’aide sociale ou de développement. Il est conseillé aux personnes intéressées de s’assurer au préalable de la fiabilité et du sérieux de la structure d’accueil envisagée, des conditions de séjour, et éventuellement de rétribution. Ces renseignements peuvent être pris auprès du bureau de France Volontaires de Lima (ev.peru [at] france-volontaires.org).
Lors de leur arrivée au Pérou, il est recommandé aux volontaires d’adresser au consulat (franceconsulat [at] ambafrance-pe.org), les informations relatives à leur séjour (nom et prénom, numéro de passeport, structure d’accueil, dates estimées du séjour).

Lien utile : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/actions-france_830/ong-organisations-non-gouvernementales_1052/volontariat_18406/index.html

Drogue

Le trafic et la détention de drogue sont sévèrement réprimés au Pérou. Les peines sont très sévères et les conditions de détention très dures.

Si nos ressortissants détenus bénéficient de la protection consulaire, aucune aide financière destinée à couvrir les frais d’avocats ou à améliorer l’ordinaire durant le temps de réclusion ne peut leur être accordée.

Archéologie et Antiquités

La législation péruvienne interdit strictement et réprime l’exportation d’espèces protégées, de biens culturels ou naturels (fossiles, insectes disséqués, tissus et poupées confectionnées avec des textiles anciens, poterie, pierres semi-précieuses…), lesquels sont cependant disponibles sur le marché. Il est fortement déconseillé de s’en porter acquéreur en vue d’une sortie du territoire.

Les copies de pièces archéologiques pourront être exportées sur présentation d’ « un certificat de biens n’appartenant pas au Patrimoine culturel de la Nation aux fins d’exportation » délivré par l’Institut national de la Culture.

Informations touristiques

Le Ministère du tourisme péruvien a créé deux organismes afin d’informer et de protéger les touristes :
PROM PERU (Promotion touristique) - cf. site Internet suivant : www.promperu.gob.pe - et IPERU (Assistance aux touristes), dans douze villes à travers le pays. Les coordonnées de ces agences sont disponibles dans le document suivant : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/I_Peru.pdf

Infrastructure routière

Le touriste souhaitant voyager à l’intérieur du Pérou par voie routière s’expose à des risques élevés en raison de l’état des routes, des infractions très fréquentes aux règles élémentaires du code de la route et de l’existence de pirates de la route. Les accidents sont fréquents et violents. Il convient d’anticiper le comportement des conducteurs à chaque instant. Il est donc vivement recommandé de ne circuler que de jour dans les zones rurales et sur la route panaméricaine.

Il est recommandé aux voyageurs arrivant au Pérou de faire preuve de prudence au moment de choisir un taxi. Le bureau de IPeru installé dans l’aéroport à la réception des bagages peut informer les voyageurs sur des compagnies sûres et sur le coût des trajets.

En règle générale, il est recommandé de privilégier les compagnies régulières identifiées comme telles et, une fois à bord, d’adopter certains réflexes comme celui de condamner les portes et de remonter les fenêtres arrière (sans toutefois les fermer totalement), en gardant ses affaires personnelles à ses pieds, à l’abri des regards.

Voir également l’onglet « Sécurité » de la présente fiche.

Il est possible de louer un véhicule. Il est alors recommandé de contracter, avant de voyager, une assurance pour soi-même et pour les dommages causés à autrui. Les grands axes sont corrects. Les routes de montagne sont difficiles, souvent dangereuses car mal entretenues et escarpées.

Rapport quotidien indiquant les urgences par Département (accidents, éboulements, ponts détruits , etc.) : http://www.proviasnac.gob.pe/frmEmergenciasViales.aspx?idmenu=591.

Transport aérien

L’avion est le moyen de transport le plus pratique et même si les horaires fluctuent tout au long de l’année, tous les points importants du pays sont desservis par au moins deux compagnies. Le Pérou applique des taxes aéroportuaires pour tous ses vols, nationaux et internationaux. En principe, les taxes correspondantes sont comprises dans le prix du billet mais il est recommandé de vérifier avant d’embarquer.

Survol des lignes de Nazca

Deux accidents aériens mortels impliquant des touristes (dont un ayant coûté la vie à 5 ressortissants français) ont eu lieu en 2008 et 2010. Si aucun décès n’est à déplorer depuis quelques années, des incidents graves se produisent encore épisodiquement, dont deux au moins en 2015. L’Ambassade de France met donc en garde contre les risques liés au recours aux services des compagnies procédant au survol des lignes de Nazca.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016