Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Le touriste souhaitant voyager à l’intérieur du Pérou par voie routière doit savoir qu’il s’expose à des risques élevés en raison de l’état des routes, du mauvais entretien des véhicules et de l’existence de pirates de la route. Les accidents sont fréquents et violents. Il est donc vivement recommandé de ne circuler que de jour dans les zones rurales et sur la route panaméricaine.

Si vous décidez de voyager par bus, il est préférable de recourir à des compagnies nationales connues ; vous pouvez contacter le Consulat afin de vérifier que la compagnie de bus que vous avez choisie est considérée comme sûre.

Cette recommandation vaut particulièrement pour les voyages dans le Sud du Pérou, où un bus reliant Arequipa et Cusco a été attaqué et pillé par un groupe armé au début du mois de juin 2014.

Il est possible de louer un véhicule. Il est alors recommandé de contracter, avant de voyager, une assurance pour soi-même et pour les dommages causés à autrui. Les grands axes sont corrects. Les routes de montagne sont difficiles, souvent dangereuses car mal entretenues et escarpées.

Rapport quotidien indiquant les urgences par Département (accidents, éboulements, ponts détruits , etc.) : http://www.proviasnac.gob.pe/frmEme….

Transport aérien

L’avion est le moyen de transport le plus pratique et même si les horaires fluctuent tout au long de l’année, tous les points importants du pays sont desservis par au moins deux compagnies. Le Pérou applique des taxes aéroportuaires pour tous ses vols, nationaux et internationaux. En principe, les taxes correspondantes sont comprises dans le prix du billet mais il est recommandé de vérifier avant d’embarquer (cf. lien suivant : http://www.lap.com.pe/lap_portal/tuua.html).

Survol des lignes de Nazca
Le 25 février 2010, 7 touristes ont trouvé la mort dans le crash d’un avion Cessna qui survolait les lignes de Nazca. Cet accident fait suite à plusieurs incidents répétés et à un accident ayant coûté la
vie à 5 touristes français en avril 2008. En attendant la mise en place de mesures de sécurité, l’Ambassade de France déconseille d’effectuer en avion le survol des lignes de Nazca.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014