Accès rapide :

Sécurité

Avertissement

Le personnel et les missions de l’ambassade de France au Paraguay ayant été réduits, les Français sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).
L’ambassade de France au Paraguay ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, l’ambassade pourra vous délivrer un laissez-passer permettant de rentrer en France.
Le Consulat général de France à Buenos Aires (Argentine) est compétent pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage au Paraguay.

En cas d’urgence, l’ambassade de France au Paraguay peut être jointe pendant les horaires d’ouverture (du lundi au jeudi de 07h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h00 et le vendredi de 07h30 à 14h00) au +595 21 212 449.

En dehors de ces horaires, et en cas d’absolue et impérieuse nécessité, le numéro d’urgence suivant pourra être composé : + 595 971 226 255.

En cas d’urgence en dehors de ces horaires, le Consulat général de France à Buenos Aires peut être joint au +54 9 11 4470 3202.

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Le Paraguay n’est pas exposé à des risques naturels ou technologiques majeurs. Ce pays ne connaît pas une insécurité élevée. On observe toutefois actuellement une hausse sensible de la délinquance de droit commun, notamment due au trafic de stupéfiants. Il est dès lors recommandé :

  • de faire preuve de vigilance et de discrétion : éviter d’exhiber des signes extérieurs de richesse ou de porter des objets de valeur, tels que bijoux, vêtements de luxe ou appareils photographiques. La plus grande vigilance est notamment requise à la sortie des bureaux de change ou à proximité des distributeurs automatiques de billets ;
  • d’observer les précautions d’usage, d’éviter de fréquenter, particulièrement la nuit, certains quartiers de la capitale d’Assomption, où les vols sont nombreux : marché "Mercado Cuatro", bidonville de La Chacarita (proche de la cathédrale et du Congrès), et les faubourgs d’Assomption : San Lorenzo, Limpio, Luque, Nemby ;
  • de ne pas résister en cas d’agression, le ou les agresseurs pouvant être armés.

Pour des raisons de sécurité, il est également déconseillé de circuler la nuit, notamment sur les grands axes routiers reliant la capitale aux villes frontières de Ciudad del Este (Argentine/Brésil) et d’Encarnación (Argentine), ainsi que sur la route Trans-Chaco qui traverse le Chaco depuis Assomption jusqu’à la frontière Nord-Ouest avec la Bolivie, en passant par Filadelfia.

Par ailleurs, il est à noter l’existence d’un « groupuscule » terroriste qui se nomme « Armée du peuple Paraguayen » (EPP - Ejército del Pueblo Paraguayo), et dont l’action se concentre notamment dans les zones de forêt frontalières avec le Brésil et le département de San Pedro. L’EPP est notamment accusé par la justice du Paraguay d’entretenir des liens avec les FARC.

Mesures de prudence

- Se faire connaître de la section consulaire de l’ambassade de France lors de l’arrivée au Paraguay ;

- avoir toujours sur soi le numéro de l’ambassade et d’une personne à prévenir en cas d’urgence ;

- faire des photocopies des documents officiels et laisser les originaux dans le coffre de l’hôtel ou dans un lieu sûr ; il est également possible de les scanner et de les stocker sous une forme numérisée.

Zones géographiques où les voyageurs doivent prendre des précautions

- Partie occidentale, le Chaco : en raison de l’hostilité de la nature, il est conseillé de s’y rendre accompagné. Les séjours en estancia (grande propriété fermière) sont à préférer à la randonnée. Se munir de réserves d’eau, de nourriture et de carburant. Cette région recèle faune, flore et espaces remarquables (parcs nationaux). La chasse et la capture y sont interdites sous peine de sanctions pénales.

- Partie orientale : les départements de San Pedro et de Concepción, les zones frontières de Juan Pedro Caballero et de Ciudad del Este. Pour toutes informations utiles, prendre l’attache de la section consulaire de l’ambassade de France à Assomption ou de l’Agence consulaire de Ciudad del Este.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016