Accès rapide :

Entrée / Séjour

Le passeport doit être valable au moins 6 mois après la date de fin de séjour prévue. Pas de visa pour les séjours inférieurs à 90 jours, mais les voyageurs doivent pouvoir présenter à l’entrée sur le territoire panaméen un billet d’avion retour dans leur pays d’origine.

Au-delà de 90 jours, une extension d’autorisation de séjour peut être demandée pour des motifs sérieux (perte de documents de voyage, problèmes de santé, etc.) et sur justificatifs. Le recours à un avocat est maintenant devenu obligatoire pour toutes les démarches relatives à la demande de visa de long séjour.

Il est recommandé aux plaisanciers souhaitant traverser le Canal de se munir de dollars américains en quantité suffisante pour le paiement des droits de péage de la voie d’eau et le dépôt d’une caution (1.500 USD environ).

Il est fortement déconseillé d’entrer au Panama par un aéroport ou un port de la province du Darien (proche de la Colombie). L’insécurité qui règne dans cette zone exposera les voyageurs à des tracasseries administratives, voire à des risques pour leur sécurité personnelle (voir également l’onglet « Sécurité » de la présente fiche).

Voyageurs en provenance de Guinée, de la Sierra Leone ou du Libéria

Depuis le 22 octobre 2014 et jusqu’à nouvel ordre, les voyageurs en provenance de Guinée, de la Sierra Leone ou du Libéria, ou ayant séjourné dans ces pays durant les vingt-et-un jours précédant leur départ pour le Panama, ne sont pas admis sur le territoire panaméen. Ils se verront interdire l’accès à bord des vols desservant le pays.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015