Accès rapide :

Infos utiles

Monnaie

Le soum (UZS) est la seule devise légale en Ouzbékistan, mais le dollar américain (USD) est une devise étrangère reconnue parfois acceptée par certains commerçants.

Les cartes de crédit type Visa, American Express… sont très peu acceptées (seulement dans quelques grands hôtels), et les appareils distributeurs de billets extrêmement rares. Le chèque n’existe pas. Les bureaux de change sont nombreux. Les transactions, même d’un montant relativement élevé, se font en liquide. Les coupures en circulation sont de faible montant (la plus grosse coupure, 5000 UZS, équivaut à moins de 2 USD), ce qui implique de devoir transporter un assez gros volume de coupures.

Climat continental très marqué

Etés très chauds, hivers rigoureux (-5° à -10°C).

Télécommunications

Bien que les télécommunications téléphoniques intérieures et internationales soient assurées de façon satisfaisante, elles peuvent parfois souffrir de perturbations plus ou moins longues. Par ailleurs, chaque ville a son propre indicatif téléphonique.

Les indicatifs téléphoniques des grandes villes d’Ouzbékistan

Tachkent 71 + N°
Andijan 742 + N°
Boukhara 65 + N°
Djizak 72 + N°
Karchi 75 + N°
Navoy 36 + N°
Namangan 692 + N°
Noukous 61 + N°
Samarkand 662 + N°
Termez 7622 + N°
Goulistan 672 + N°
Fergana 732 + N°
Ourguench 62 + N°

Les indicatifs téléphoniques des petites villes touristiques

La région de Kachkadarya Chahrisabz 7552 + N°
La région de Navoy Nourata 3652 + N°
La région de Noukous Mouynak (la mer d’Aral) 6132 + N°
La région de Fergana Kokand 7355 + N°
Marguilan 7323 + N°
Richtan 7345 + N°
La région de Khorezme Khiva 6237 + N°

NB : Pour appeler depuis la France, composer le 00 + l’indicatif international 998 + indicatif de la ville + N°.

Il est possible d’accéder au réseau Internet dans les grandes villes (hôtels, cyber-cafés).

Infrastructure routière

Réseau de routes asphaltées couvrant assez largement le pays et reliant en tout cas les principales agglomérations. Cependant le défaut d’entretien des routes rend la circulation difficile et dangereuse, y compris dans les villes. Conducteurs et piétons doivent être très vigilants en raison du comportement parfois imprévisible des automobilistes locaux.

Il est recommandé de ne pas circuler en voiture de nuit (obstacles divers non éclairés : piétons et cyclistes, fréquentes traversées de bétail, véhicules arrêtés presque jusqu’au milieu de la route tous feux éteints…)
En cas d’accident la police de la route (DAN) doit être appelée pour dresser le constat. L’assurance automobile (responsabilité civile) est désormais obligatoire. La carte verte n’est pas valable en Ouzbékistan.

Pour les liaisons entre villes et villages on peut louer aisément des voitures avec chauffeur, ou trouver des taxis individuels ou collectifs à des prix abordables (à se faire préciser avant la course). Il n’est pas possible de louer un véhicule sans chauffeur.

Les points d’approvisionnement en carburant sont irréguliers. L’approvisionnement en diesel est particulièrement difficile ; la qualité de l’essence inégale. Prévoir une réserve pour les longs trajets.

Réseau ferroviaire

Les dessertes ferroviaires se sont améliorées ces dernières années. Des trains à grande vitesse Afrosiyob (trains espagnols TALGO) circulent désormais entre Tachkent et Karchi en passant par Samarcande, ainsi que des trains rapides entre Tachkent et Boukhara. Des trains de nuit circulent notamment entre Tachkent et les villes de Boukhara, Termez, Navoï, Ourguentch et Noukous.

De nombreux projets de développement du réseau sont en cours. Ainsi, à compter de 2016, il sera possible de relier Tachkent et la vallée de Ferghana par train.

Un autre projet prévoit le prolongement de la ligne rapide Tachkent-Samarcande-Karchi jusqu’à Boukhara à compter de 2017.

Pour l’heure, il n’existe pas de liaison ferroviaire entre Boukhara et Ourguentch. Les voyages se font par la route automobile.

Des trains de voyageurs relient l’Ouzbékistan au Kazakhstan et à la Russie : http://eticket.uzrailway.uz/timetable/timetable.html
Une ligne Tachkent-Balykchi (Lac Issyk Kul au Kirghizstan) a été expérimentée de façon ponctuelle à l’été 2015. Compte tenu de la forte demande pendant cette saison, il n’est pas exclu qu’une telle offre soit renouvelée.

Des informations peuvent être trouvées sur le site en anglais de la société des chemins de fer ouzbèke.

Il convient de signaler qu’il faut se présenter 30 minutes avant le départ du train, car les contrôles sont désormais presque aussi stricts que dans les aéroports.

Transport aérien

Les liaisons aériennes internationales sont fiables. Paris est relié à Tachkent au rythme de deux vols directs hebdomadaires les mardis et vendredis par Uzbekistan Airways de mars à octobre, et d’un vol les mardis de novembre à février.

Les liaisons avec la France sont également possibles via Istanbul (Turkish Airlines), Francfort ou Londres (Uzbekistan Airways) ou Moscou (Aeroflot et Uzbekistan Airways).

La flotte utilisée pour les vols internationaux (Airbus, Boeing) bénéficie du standard et d’une maintenance conformes aux normes occidentales.

Les vols intérieurs à destination des grandes villes du pays sont réalisés à bord d’Airbus A320, de Boeing 757 et d’Iliouchine 114.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016