Accès rapide :

Oman

Oman

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 21 juillet 2014 - Information toujours valide le: 16 septembre 2014

Sécurité

Bien que la délinquance soit relativement faible, il convient de ne pas déroger aux mesures de sécurité élémentaires, en particulier dans certains faubourgs de la capitale et en camping. De même, il est recommandé de respecter les us et coutumes locales et de conserver en toutes circonstances un comportement discret.

Risque terroriste

Le risque d’infiltrations au Dhofar de groupes armés à partir du Yémen est avéré. Dans ce contexte, des incidents ne peuvent être exclus. Les Occidentaux, y compris les Français, doivent donc être particulièrement prudents car ils sont une cible désignée des groupes terroristes.

En conséquence, les Français qui se rendent dans le gouvernorat du Dhofar doivent s’assurer que les mesures adéquates ont été prises concernant leur sécurité personnelle et maintenir en toutes circonstances un niveau de vigilance renforcée. Il est formellement déconseillé de se rendre à la zone frontalière du Yémen, sauf raison impérative. Les Français, résidant comme de passage, sont invités à consulter régulièrement les messages de sécurité mis à jour sur le site internet de l’Ambassade de France à Mascate.

Les ressortissants français sont également invités à s’informer de l’actualité générale et locale avant tout déplacement dans le Dhofar. Avant le départ, il leur est conseillé de laisser à leurs proches des indications précises sur leur itinéraire, leur destination et le calendrier de leur voyage. Ils doivent en outre observer strictement les consignes données ci-dessus au cours de leur voyage.

Lorsqu’ils s’installent au sultanat d’Oman, les ressortissants français sont instamment invités à effectuer les formalités d’inscription consulaire auprès de l’Ambassade de France à Mascate. Dans tous les cas, il est recommandé aux ressortissants français, qu’ils soient de passage ou en résidence, de prendre et de rester en contact avec les services consulaires au cours de leur séjour en Oman. Il leur est demandé d’informer au plus vite l’Ambassade de France à Mascate de tout incident dont ils pourraient avoir connaissance. Ceci pourrait le cas échéant permettre d’évaluer la situation et d’adapter le dispositif de sécurité pour la communauté française.

Navigation
  • La navigation de plaisance dans l’océan Indien en général est dangereuse ; les côtes omanaises sont devenues à leur tour une zone d’action privilégiée des groupes de pirates ;
  • Les actes de piraterie les plus récents ont été particulièrement violents à l’encontre des plaisanciers (quatre Américains tués à bord du voilier "Quest" le 18 février 2011 au large des côtes omanaises, enlèvement d’une famille danoise dont trois adolescents à bord du voilier "Ing" le 24 février 2011, assassinat d’un Britannique et enlèvement de son épouse dans un complexe hôtelier kényan le 11 septembre 2011, assassinat d’un Français sur le "Tribal Kat" le 8 septembre 2011 et enlèvement de son épouse à moins de 200 km de Salalah…) ;
  • Il est impératif de signaler tout projet de déplacement dans la région et de se soumettre au contrôle maritime volontaire en transmettant sa position et ses intentions aussi souvent que possible.

Etat major ALINDIEN COMFOR EAU :

  • Tél. : +971 26 57 41 22 - +971 26 57 41 02 - +971 56 79 30 34
  • Courriel : alindien-comforeau@imfeau.ae (inscrire en objet « pour cellule contrôle naval »)

ou

Ambassade de France auprès du Sultanat d’Oman :

  • Tél. : +968 24 681 809 ou +968 24 681 810
  • Consultez également la fiche consacrée à la Piraterie maritime.
Manifestations
  • Depuis février 2011, des manifestations, le plus souvent de faible ampleur, peuvent se dérouler, notamment le vendredi après-midi, dans certaines villes du pays. Il convient de se tenir à l’écart de tout rassemblement, de rester vigilant et de s’informer de l’évolution de la situation.
Risques divers
  • La géographie du pays composée de zones arides (déserts, montagnes, façades littorales) et le très faible peuplement constituent des facteurs de risque. De larges zones du pays n’étant pas couvertes par le téléphone portable, il est conseillé de signaler à un tiers son itinéraire avant toute excursion et de voyager en groupe à plusieurs véhicules en s’étant muni du nécessaire (eau, nourriture, pharmacie). Il est déconseillé de pratiquer le camping seul.
  • Les excursions dans les régions désertiques (Wahiba, Rub al Khali, etc…) sont potentiellement dangereuses si un certain nombre de précautions élémentaires ne sont pas prises. Il est formellement recommandé de voyager en convoi (minimum 2 véhicules), avec des personnes ayant l’expérience du désert et si possible connaissant l’itinéraire, de disposer de moyens adéquats d’orientation, de signalement, de communication et de survie (notamment cartes, VHF, téléphone satellitaire ou GSM, chargeur, balise, boussole, GPS, eau, nourriture, carburant, outils et pièces de rechange pour le véhicule, matériel de désensablage, torche électrique, pharmacie).
  • Des pluies fortes et soudaines peuvent provoquer la crue brusque des wadis. Le phénomène est dangereux pour les campeurs et les promeneurs, il convient donc d’être attentif aux conditions météorologiques.
  • Certaines zones du territoire considérées comme stratégiques, requièrent une autorisation administrative préalable avant de pouvoir s’y rendre.
  • Il est recommandé aux voyageurs qui souhaiteraient se rendre dans les zones frontalières de l’Oman avec le Yémen de prendre préalablement contact avec l’ambassade de France à Mascate.

Urgence : 9999 (information donnée en arabe ou en anglais)

Transports

Validité du permis de conduire français
  • Dans le cas d’une visite en Oman :

Le permis de conduire français en cours de validité est reconnu par les autorités omanaises et permet de conduire un véhicule de location pendant un court séjour en Oman.

Toutefois, il est recommandé d’y joindre une traduction en arabe ou en anglais afin de faciliter la relation avec les agents de police pendant les contrôles routiers si vous ne pouvez présenter de permis de conduire international, qui n’est pas exigé par les autorités omanaises, mais contient une traduction arabe très utile.

  • Si vous résidez ou vous installez en Oman :

Oman pratique l’échange réciproque des permis de conduire avec la France. Lorsque vous établissez votre résidence en Oman, vous pouvez obtenir un permis de conduire omanais sur présentation de votre permis de conduire français authentifié. Il convient de demander cette authentification avant votre départ de France auprès de la Préfecture qui a émis le document.

A défaut, vous pourrez l’obtenir auprès du consulat sur présentation d’un relevé de points datant de moins de trois mois.

Infrastructure routière
  • Le respect du code de la route est un impératif. Les autorités omanaises ont renforcé les contrôles autoroutiers ainsi que les sanctions applicables aux infractions du code de la route. A titre d’exemple, ne pas respecter l’arrêt à un feu rouge, dépasser sur la droite en empruntant la bande d’arrêt d’urgence, conduire sous l’emprise de l’alcool ou sans permis de conduire en cours de validité entrainent un placement en garde à vue de 48h, le paiement d’une amende et d’éventuelles poursuites judiciaires. En cas d’accidents causés en raison de ces infractions, les peines sont plus sévères.
  • Réseau de routes et de pistes qui dessert toutes les agglomérations du pays. Les stations-service sont espacées à intervalles réguliers et sont normalement ravitaillées. Elles disposent de téléphones et d’équipements permettant des réparations sommaires.
  • Il convient de vérifier le contrat d’assurance des véhicules de location. Le contrat "tous risques" devra être préféré compte tenu du coût des réparations lorsque, en cas d’accident, la responsabilité du conducteur est retenue. Par ailleurs, toute personne impliquée dans un accident de la circulation (responsable ou non) et déclarée en état d’ébriété n’est pas couverte par l’assureur du véhicule pour les dégâts matériels et corporels occasionnés. Ceci peut conduire à l’interdiction de sortie du territoire, voire un placement en détention jusqu’au règlement du litige avec les autres parties.
  • Dans les zones rurales le bétail (camélidés, bovins, ovins, caprins) paît en liberté et peut traverser la route inopinément, causant des accidents mortels. Il convient donc de conduire avec prudence, notamment la nuit.
  • En cas d’accident, il convient de ne pas déplacer le ou les véhicules accidentés jusqu’à l’arrivée de la police qui établira le constat.

Entrée / Séjour

Visas de tourisme
  • Visas avant le départ : les visas peuvent s’obtenir auprès des représentations diplomatiques et consulaires omanaises à l’étranger. Le visa délivré est valable 6 mois pour un séjour maximum de 3 semaines, plusieurs entrées. Les personnes dont la nationalité* est éligible à la délivrance d’un visa à l’aéroport (dont les Français) sont en général invitées à solliciter leur visa à leur arrivée à l’aéroport de Mascate.
  • Visas délivrés à l’arrivée (aéroport de Mascate) : les ressortissants français peuvent bénéficier de la délivrance d’un visa à l’aéroport de Mascate.

1- Visa simple de tourisme / professionnel
Ce visa une seule entrée, permet un séjour maximum de 30 jours. Son coût est de 20 Rials. Il peut être renouvelé une fois sur place à la Royal Omani Police (ROP) pour la somme de 20 Rials.

Depuis février 2012, il est possible d’obtenir, pour des séjours inférieurs à 10 jours, un visa de tourisme dont le tarif est de 5 Rials.

2- Visa multiple
Ce visa multiples entrées, valable pour une durée de 6 mois à 1 an, permet un séjour maximum de 3 semaines à chaque visite. Son coût est de 50 Rials. Il ne peut pas être renouvelé.

  • Les étrangers résidents dans les pays du CCEAG peuvent, en théorie, obtenir aux frontières un visa de 4 semaines, une seule entrée pour la somme de 5 Rials. Il est néanmoins préférable d’avoir obtenu son visa au préalable dans une représentation diplomatique omanaise.
  • A noter que les autorités omanaises exigent que la validité du passeport excède de 6 mois la date d’entrée sur le territoire. La plupart des compagnies aériennes appliquent très strictement cette condition à l’embarquement vers Oman.

(D’autres règles peuvent également s’appliquer, en fonction du pays de destination finale ou du pays d’émission du passeport. Vous pouvez également utiliser le moteur de recherche des exigences de visa de l’IATA comme guide sur les mesures d’entrée des étrangers).

  • Un dépassement d’autorisation de séjour donnera lieu à une amende de 10 Rials par jour.

*Pour plus d’information :

Site de la Royal Omani Police

Site de l’aéroport de Mascate

Santé

Le réseau de santé publique se développe progressivement. Il existe désormais un hôpital public par sous-préfecture (wilaya).

De nombreuses pharmacies et cliniques privées de quartier répondent aux besoins de santé quotidiens. Le niveau du personnel et des équipements hospitaliers est supérieur à Mascate que dans le reste du pays.

Coronavirus

Les zones géographiques identifiées à risque ou potentiellement à risque incluent, à présent, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis, l’Iran, l’Irak, Israël, la Jordanie, le Koweït, le Liban, Oman, le Qatar, les Territoires palestiniens, la Syrie et le Yémen.

Des investigations sont toujours en cours par les autorités sanitaires locales en lien avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). A ce stade, l’OMS considère le risque de transmission interhumaine avéré mais limité. La source de transmission de ce nouveau Coronavirus est toujours à l’étude. Une surveillance particulière a été mise en place en France.

A ce jour, aucune mesure de restriction des voyages en direction ou en provenance de ces pays en raison du coronavirus n’est justifiée.

Les coronavirus sont une vaste famille de virus susceptibles de provoquer un large éventail de maladies chez l’homme, qui vont du rhume banal jusqu’à une atteinte respiratoire sévère. La présentation la plus fréquente associe de la fièvre et une infection pulmonaire.

Les mesures d’hygiène classiques sont recommandées pour limiter les risques de transmission de ce virus, en particulier le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique.

Eviter tout contact avec les animaux en particulier avec les chameaux et les dromadaires.

Il est fortement recommandé aux personnes âgées fragiles, aux personnes atteintes d’une pathologie chronique évolutive, entrainant notamment une baisse de l’immunité (diminution des défenses contre les infections) aux enfants et aux femmes enceintes de consulter leur médecin traitant avant d’envisager le voyage vers la Jordanie, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, Oman et le Yémen.

Sur place, en cas de forte fièvre et de difficultés respiratoires, il convient de consulter un médecin sans délai.

En cas de fièvre ou de symptômes respiratoires dans les jours qui suivent le retour en France, il convient de consulter un médecin ou d’appeler le SAMU (téléphone : 15) en signalant ce voyage.

Pour toute information complémentaire, consulter le site internet du ministère français de la santé et de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Paludisme

Le pays connaît des cas sporadiques de transmission de paludisme : il est possible de ne pas prendre de traitement préventif, mais il est nécessaire de consulter un médecin en cas de fièvre.

Vaccinations
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.
  • Autres vaccinations conseillées (selon les conditions d’hygiène et la durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
  • Pour des séjours de longue durée, la vaccination contre la rage peut être recommandée.
Médicaments

Les personnes qui voyagent avec des médicaments doivent être informées que certains d’entre eux ne sont pas admis sur le territoire omanais. Il convient de voyager avec une copie de l’ordonnance médicale éventuellement traduite en anglais. Il est par ailleurs recommandé de se renseigner en amont du voyage auprès du Ministère omanais de la santé.

Divers

La présence d’espèces venimeuses dans les wadis, en montagne et dans le désert (serpents, scorpions) de même qu’en mer (serpents, raies, méduses) cause régulièrement des accidents.

Il est donc impératif de prendre des mesures de précautions élémentaires (chaussures montantes pour les promenades, chaussures en plastique pour la baignade).

Il est en outre vivement conseillé de toujours avoir sur soi une pièce d’identité (ou une copie), de consulter son médecin traitant avant le départ et de contracter une assurance médicale couvrant les activités du voyage et prévoyant notamment le rapatriement.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter les sites suivants :

Infos utiles

Us et coutumes
  • Bien que d’une grande tolérance, l’Oman est un pays de confession musulmane traditionnel où il convient de se vêtir décemment (éviter les vêtements courts et les décolletés), de respecter les lieux de culte, de ne pas consommer d’alcool en public. Pendant le mois de ramadan les voyageurs doivent être particulièrement vigilants en ce qui concerne le respect des usages et coutumes du pays. Durant cette période, il est interdit de manger, de boire, ou de fumer en public du lever au coucher du soleil.
  • Il est recommandé de ne pas photographier des personnes et notamment des femmes sans avoir obtenu au préalable leur autorisation. Il est interdit de photographier des bâtiments publics.
Législation locale
  • Les boissons alcoolisées ne sont pas en vente libre. Seuls les grands hôtels et grands restaurants bénéficient d’une licence permettant à leurs clients de consommer vins, bières ou spiritueux. La consommation d’alcool sur la voie publique est interdite. L’état d’ébriété peut entraîner une arrestation et constitue un facteur aggravant en cas d’accident de la circulation.
  • La détention, l’usage ou le trafic de stupéfiants sont répréhensibles. Un ressortissant étranger arrêté sous ce motif sera condamné à une lourde peine de prison avant d’être expulsé.
Climat
Zone tropicale sèche où la température estivale est souvent torride (45-50°C) avec une forte humidité sur la côte nord. Des pluies soudaines et torrentielles se produisent néanmoins de temps à autre. Le sud du pays bénéficie de la mousson d’été entre juillet et septembre.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014