Accès rapide :

Infos utiles

Législation locale

La législation locale est plus sévère que la législation française dans un certain nombre de domaines. Par ailleurs, le montant des amendes infligées en cas d’infractions peut être très élevé.

- Le taux d’alcoolémie autorisé au volant est de 0,2 g. L’usage de l’alcootest est fréquent. En cas d’infraction, le contrevenant se voit infliger une amende et une suspension immédiate du permis de conduire. La conduite d’un véhicule sous l’emprise de certains médicaments est également réprimée.

- La possession de drogues, quelle que soit la quantité, entraîne automatiquement une amende ou une peine de prison. Les étrangers sont frappés d’une expulsion immédiate assortie d’une interdiction de séjour sur le territoire pendant plusieurs années.

- La législation réprimant les punitions corporelles (gifle, fessée) contre les enfants est appliquée strictement. Les infractions font l’objet d’un signalement à la police et d’interventions de celle-ci.

- L’achat de services sexuels est illégal.

- Les Norvégiens sont très attachés à la préservation de l’écosystème. Les personnes ne respectant pas la protection de l’environnement sont passibles de très fortes amendes et de sanctions pénales.

- L’importation de drogues, poisons, armes à feu, plantes et animaux exotiques est interdite. L’introduction d’un fusil de chasse est soumise à autorisation préalable des services de douanes et à la présentation d’un permis de chasse en cours de validité.

Infrastructure routière

Le réseau routier, correct, est relativement développé dans la moitié sud et plus restreint dans la moitié nord. Il n’y a pas de réseau autoroutier mais des voies "express" où la vitesse est limitée à 80 ou 90 km/h. La vitesse moyenne de déplacement ne dépasse pas 60 km/h.

Le réseau routier norvégien compte un millier de tunnels dont le plus long mesure 25 km. Il est indispensable d’avoir une lampe de poche dans sa boîte à gants et de prendre garde à la somnolence lors de la traversée de ces tunnels, parfois anciens et vétustes, et pas toujours éclairés.

Les conditions climatiques rendent la circulation en hiver plus difficile. Les tempêtes de neige et le verglas limitent parfois les possibilités de circuler en hiver. Certaines routes de montagnes ne sont ouvertes que du mois d’août au mois de septembre.

Pour consulter les prévisions météorologiques : www.yr.no ou par téléphone (cf. « Contacts utiles »).

Les pneus d’hiver sont obligatoires du 1er novembre au 15 avril. Une taxe doit être versée pour l’utilisation des pneus à clous. L’assurance est obligatoire.
Les excès de vitesse et le stationnement illégal en ville sont sévèrement réprimés (détentions ou fortes amendes – de 600 à 9000 NOK selon la gravité du dépassement). Les contrôles radars sont très fréquents.

Un système de péage existe à l’entrée de la plupart des agglomérations norvégiennes. Il est conseillé aux touristes venant en Norvège avec leur propre véhicule, de s’inscrire, avant leur séjour, sur le site Autopass pour effectuer les paiements de façon automatique.

Réseau ferroviaire

Il dessert les villes principales. Les trains sont confortables mais assez lents. Il n’y a pas de ligne ferroviaire au-delà de Bodø.

Transport aérien

Le réseau aérien est très dense et dessert les villes principales (Oslo, Stavanger, Bergen, Kristiansand, Trondheim, Tromsø) par des liaisons pluri-quotidiennes.

Transport maritime

Le transport maritime de passagers est développé : liaisons quotidiennes avec le Danemark et l’Allemagne, liaisons côtières et croisières.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016