Accès rapide :

Dernière mise à jour le : 20 janvier 2016 - Information toujours valide le : 1er octobre 2016

Sécurité

Criminalité

La criminalité de droit commun est faible en Norvège. Il est cependant recommandé de stationner dans les lieux fréquentés, de ne pas laisser d’objets de valeur dans les véhicules et de veiller à ses effets personnels en ville. A Oslo, il est conseillé d’être vigilant dans la Gare centrale et à l’est de celle-ci.

On note une recrudescence des cambriolages et des vols à la tire durant les périodes de vacances (Noël, Pâques et juillet).

Risque terroriste

Depuis le relèvement temporaire du niveau d’alerte, fin juillet 2014, les autorités norvégiennes, très attentives aux derniers attentats commis ou déjoués au Canada, à Londres et en Australie, ont jugé opportun, début novembre 2014, de mettre en garde contre la probabilité d’un acte terroriste en Norvège au cours des douze prochains mois.

Activités touristiques

Devant la récurrence d’accidents dont sont victimes les touristes, il leur est demandé de redoubler de prudence, particulièrement dans les massifs montagneux. L’office du tourisme norvégien propose une brochure en français sur laquelle figurent les principales recommandations à l’adresse des touristes.

Randonnée

Il est recommandé d’appliquer les consignes classiques de prudence quelles que soient la longueur de la randonnée et la saison :

  • consulter impérativement la météo avant le départ,
  • se munir de cartes locales et d’une lampe de poche,
  • signaler son départ et son itinéraire au refuge/hôtel de départ,
  • ne pas randonner seul,
  • ne pas hésiter à faire demi-tour si nécessaire.

A noter : Il n’y a pas ou peu de couverture GSM lorsqu’on s’éloigne des centres urbains.

Le risque d’avalanches est fréquent, en particulier en début et en fin d’hiver. La pratique du ski hors piste est déconseillée.

Enfin, il est impératif de recourir à un guide local qualifié pour effectuer de la randonnée sur glacier. En effet, chaque glacier est en mouvement constant et peut présenter des dangers inattendus : fissures, chutes de glaces, crevasses profondes, avalanches.

Tourisme arctique

Svalbard

La spécificité des conditions climatiques et la présence d’ours polaires dans l’archipel du Svalbard nécessitent une préparation minutieuse. La lecture de la brochure "Safety Svalbard", en anglais, est indispensable avant tout déplacement dans l’archipel.

Grand Nord

Les routes du Grand Nord restent des zones peu fréquentées avec une sécurité maritime et des services de sauvetage peu développés. Tout déplacement dans cette zone doit faire l’objet d’une préparation spécifique.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

La Norvège appartenant à l’espace Schengen, il n’y a plus de contrôle aux frontières pour les voyageurs en provenance d’un autre pays de la zone Schengen, comme la France. Néanmoins, un passeport ou une carte nationale d’identité en cours de validité sont exigés pour l’entrée et le séjour sur le territoire.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-norvege.pdf

Certains organismes exigent (banques notamment) la présentation d’un passeport pour l’accomplissement de certaines formalités.

L’archipel du Svalbard n’appartenant pas à l’espace Schengen, il est nécessaire de présenter un passeport en cours de validité pour s’y rendre.

Santé

A ce stade, aucun problème sanitaire n’a été signalé. Aucun vaccin n’est exigé. Un déplacement en Norvège peut toutefois être l’occasion de mettre à jour son carnet de vaccination.

Encéphalite à tiques

Enfin, en cas de séjour en zone rurale ou forestière (en particulier du printemps à l’automne), la vaccination contre l’encéphalite à tiques peut être évoquée : demander conseil à son médecin ou à un centre de vaccinations internationales.

Se munir de la carte européenne d’assurance maladie à demander à votre caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ. Cette démarche est particulièrement utile compte tenu du montant des frais médicaux en Norvège.

Pour plus d’informations, consultez le site de l’Assurance Maladie en ligne (cliquez ici)

Contracter une assurance de rapatriement sanitaire avant le départ.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Législation locale

La législation locale est plus sévère que la législation française dans un certain nombre de domaines. Par ailleurs, le montant des amendes infligées en cas d’infractions peut être très élevé.

  • Le taux d’alcoolémie autorisé au volant est de 0,2 g. L’usage de l’alcootest est fréquent. En cas d’infraction, le contrevenant se voit infliger une amende et une suspension immédiate du permis de conduire. La conduite d’un véhicule sous l’emprise de certains médicaments est également réprimée.
  • La possession de drogues, quelle que soit la quantité, entraîne automatiquement une amende ou une peine de prison. Les étrangers sont frappés d’une expulsion immédiate assortie d’une interdiction de séjour sur le territoire pendant plusieurs années.
  • La législation réprimant les punitions corporelles (gifle, fessée) contre les enfants est appliquée strictement. Les infractions font l’objet d’un signalement à la police et d’interventions de celle-ci.
  • L’achat de services sexuels est illégal.
  • Les Norvégiens sont très attachés à la préservation de l’écosystème. Les personnes ne respectant pas la protection de l’environnement sont passibles de très fortes amendes et de sanctions pénales.
  • L’importation de drogues, poisons, armes à feu, plantes et animaux exotiques est interdite. L’introduction d’un fusil de chasse est soumise à autorisation préalable des services de douanes et à la présentation d’un permis de chasse en cours de validité.
Infrastructure routière

Le réseau routier, correct, est relativement développé dans la moitié sud et plus restreint dans la moitié nord. Il n’y a pas de réseau autoroutier mais des voies "express" où la vitesse est limitée à 80 ou 90 km/h. La vitesse moyenne de déplacement ne dépasse pas 60 km/h.

Le réseau routier norvégien compte un millier de tunnels dont le plus long mesure 25 km. Il est indispensable d’avoir une lampe de poche dans sa boîte à gants et de prendre garde à la somnolence lors de la traversée de ces tunnels, parfois anciens et vétustes, et pas toujours éclairés.

Les conditions climatiques rendent la circulation en hiver plus difficile. Les tempêtes de neige et le verglas limitent parfois les possibilités de circuler en hiver. Certaines routes de montagnes ne sont ouvertes que du mois d’août au mois de septembre.

Pour consulter les prévisions météorologiques : www.yr.no ou par téléphone (cf. « Contacts utiles »).

Les pneus d’hiver sont obligatoires du 1er novembre au 15 avril. Une taxe doit être versée pour l’utilisation des pneus à clous. L’assurance est obligatoire.
Les excès de vitesse et le stationnement illégal en ville sont sévèrement réprimés (détentions ou fortes amendes – de 600 à 9000 NOK selon la gravité du dépassement). Les contrôles radars sont très fréquents.

Un système de péage existe à l’entrée de la plupart des agglomérations norvégiennes. Il est conseillé aux touristes venant en Norvège avec leur propre véhicule, de s’inscrire, avant leur séjour, sur le site Autopass pour effectuer les paiements de façon automatique.

Réseau ferroviaire

Il dessert les villes principales. Les trains sont confortables mais assez lents. Il n’y a pas de ligne ferroviaire au-delà de Bodø.

Transport aérien

Le réseau aérien est très dense et dessert les villes principales (Oslo, Stavanger, Bergen, Kristiansand, Trondheim, Tromsø) par des liaisons pluri-quotidiennes.

Transport maritime

Le transport maritime de passagers est développé : liaisons quotidiennes avec le Danemark et l’Allemagne, liaisons côtières et croisières.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires
  • Informations générales :

La Norvège fait partie de l’espace Schengen depuis le 25 mars 2001.

S’il n’existe plus d’obligations de visa et de contrôle aux frontières pour tout voyageur en provenance d’un autre pays de la zone Schengen, comme la France, il est néanmoins indispensable d’être en mesure de produire un passeport ou une carte nationale d’identité en cours de validité durant son séjour.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Entrée/Séjour de la présente fiche.

  • Voyageurs d’affaires - travail et résidence en Norvège :

Le principe de la libre circulation des personnes dans la zone de l’Espace Economique Européen (E.E.E.) signifie qu’un ressortissant d’un des pays de l’E.E.E. peut y circuler librement, y résider et y travailler. Cela s’applique aux salariés, aux industriels, commerçants non- salariés et artisans, et également aux personnes du secteur tertiaire.

Les salariés ou demandeurs d’emploi français peuvent élire domicile librement en Norvège pour une durée maximale de trois mois, que ce soit pour y travailler (par exemple un travail saisonnier ou un travail à durée déterminée) ou pour y rechercher un emploi. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire d’avoir de permis de séjour et de travail, à condition de pouvoir subvenir à ses besoins.

Si le demandeur d’emploi trouve un travail, il doit, dans la semaine qui suit son entrée en fonctions, se présenter en personne au commissariat de police de son lieu de résidence.

S’il ne trouve aucun travail dans un délai de trois mois et qu’il n’a pas de travail en perspective, il peut être prié de quitter la Norvège, à moins de pouvoir fournir la preuve qu’il peut légalement couvrir ses frais de séjour et bénéficier d’une assurance maladie.

Au-delà de trois mois, un permis de résidence en Norvège est nécessaire. Le permis de travail n’est plus exigé. Les demandes de permis de résidence sont reçues et instruites par le commissariat de police de lsa région de résidence.

En cas de doute, les demandes seront transmises à l’Office National de l’immigration ; c’est le Ministère de la Justice qui fait office d’instance d’appel.

Ainsi, un ressortissant d’un pays de l’E.E.E. n’a pas besoin de demander un permis de séjour dans son pays d’origine (depuis le 1er janvier 1994, l’Ambassade de Norvège à Paris ne traite plus les demandes de permis de séjour en Norvège déposées par les ressortissants des pays de l’E.E.E.), et il a, en règle générale, le droit de séjour s’il a trouvé du travail au cours des trois premiers mois, ou s’il a un travail en perspective. Ceci est également valable pour les industriels, commerçants non-salariés et artisans .

Les permis de séjour sont délivrés :

  • sur présentation d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité, ainsi que d’un contrat de travail d’un employeur en Norvège ;
  • pour une période d’au moins 5 ans avec possibilité de renouvellement,
Données économiques

Avec une population de 5 millions d’habitants, le pays dispose en 2014 d’un PIB par habitant de 97363 dollars et d’un PIB de 500 milliards de dollars. Le PIB du pays a crû de 0,9% par an entre 2009 et 2014.

La Norvège est le 41 ème client de la France et son 18 ème déficit. La France a exporté vers la Norvège 1 603 millions d’euros de biens en 2014. Les exportations ont augmenté de 2% par an entre 2009 et 2014. Le solde commercial de la France avec le pays s’établit à -1 494 millions d’euros.

La Norvège a adopté en 2013 un plan national des transports 2013-2023 présentant des opportunités à court et moyen terme pour l’amélioration du réseau routier, du réseau ferré et la densification des transports urbains. La Norvège présente des opportunités en matière d’aménagements sportifs (activités de montagne et nautiques), ainsi que dans le secteur des infrastructures de transport. Les secteurs maritimes et de la santé sont aussi particulièrement dynamiques.

86 entreprises du pays sont implantées en France.

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de consulter la fiche repères économiques Norvège.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Service Économique d’Oslo
Adresse : Holtegaten 29,
0355 Oslo, Norvège
Tél. : +47 23 33 33 60
Courriel : oslo@dgtresor.gouv.fr

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Business France - Norvège
Holtegaten 29
0355 Oslo
Norvège
Tel : +47 23 33 33 66
Email : oslo@businessfrance.fr

Pascal Lecamp (Directeur Pays) - Tel : +47 23 33 33 60

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Président de section : Bruno COHADES - +47 41 49 24 93 (société Thales Norway AS)

Annuaire pour la Norvège.

  • CCI

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) Françaises à l’International, sont des associations indépendantes de droit local qui regroupent des entreprises françaises et étrangères. Elles constituent un réseau mondial de relations et de contacts d’affaires de plus de 32.000 entreprises françaises et étrangères dans 83 pays.

Chambre de Commerce Franco-Norvégienne (CCFN)
Oscarsgate 27
0352 OSLO
Norvège
Tél : +47 22 42 57 00
Email : ccfn@ccfn.no
Site internet : www.ccfn.no

  • Atout France

http://atout-france.fr/notre-reseau/norvege

  • Attaché douanier

Allemagne
Tél : +49 30 59 003 94 60
Email : douane_berlin@dgtresor.gouv.fr

  • FMI

Sites internet :

La Norvège et le FMI.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016